Les meurtriers présumés de David Vincent devant la Cour d'Assises de la Guadeloupe

justice
Palais de Justice de Basse-Terre
Palais de Justice de Basse-Terre ©E. Stimpfling

Le 16 Janvier 2019, ils avaient montés une opération commando pour se rendre à la villa du loueur de voiture et lui extorquer des fonds. Face au refus de David Vincent, l’un d’entre eux lui tire une balle en pleine poitrine sous les yeux de ses enfants. 

Ils sont quatre dans le boxe des accusés à devoir répondre à partir de ce lundi du meurtre de David Vicent un loueur de voiture domicilié à Moudong, là où ses meurtriers en quête d'argent sont entrés par effraction et ont mis fin à ses jours.
Il est 22h30 le 16 janvier 2019, lorsque deux hommes encagoulés et armés s'introduisent au domicile de David Vincent et l'obligent à leur donner de l'argent. Un coup part et l'homme est à terre. 

Mais cela ne désarme pas les cambrioleurs qui s'en prennent ensuite aux deux enfants, un garçon de 16 ans et une jeune fille de 12 ans. Devant le corps gisant de leur père, ils veulent les forcer à leur montrer l'emplacement d'un hypothétique coffre-fort. Tout au plus l'adolescent peut leur remettre ses économies et le porte-feuille de son père. 
Alertés par l'adolescent avant qu'il ne soit pris à partie par les deux malfaiteurs, les gendarmes arrivent sur place et ont le temps d'interpeller l'un des deux individus. L'autre sera confondu par les traces laissées sur place et les deux autres complices seront identifiés grâce aux caméras de surveillance.

La suite de l'enquête permettra de mettre en évidence les rapports entre tous les protagonistes et particulièrement, celui qui avait l'habitude de travailler avec David Vincent et qui, aurait tenté de se payer en organisant toute l'affaire. 

Les quatre accusés avaient entre 18 et 29 ans au moment des faits. Leurs méfaits risquent de les obliger à vivre une bonne partie de leur jeunesse à l'ombre des murs de la prison.