Les sargasses sont bien de retour notamment dans les îles du Sud

Port de pêche de Terre-de-Bas, sargasses
Port de pêche de Terre-de-Bas envahi par les sargasses. ©Catherine Durimel
Les images d’un important radeau de sargasses dans les ports saintois, le week-end dernier, sont venues rappeler que les algues brunes sont plus que jamais d’actualité. Pourtant, selon le dernier bulletin de prévision de la DEAL, l’archipel ne devrait pas connaitre d’échouement massif à court terme.

Sur la base d’images satellites analysées le 6 mars dernier, le risque d’échouement est qualifié de faible pour la Guadeloupe dite continentale et moyen pour les îles du Sud.

A l’instar des échouements observés, d’autres radeaux présents au sud et à l’est de Marie-Galante qui évoluent en direction de la Mer des Caraïbes, par le canal de la Dominique, pourraient concerner les dépendances jusqu’au week-end.

Les îles du Nord, quant à elles, devraient être totalement épargnées.

Enfin, pour les 2 prochaines semaines, les sargasses détectées entre les Grenadines et la Barbade, qui sont actuellement prises dans des dérives ne devraient concerner que le sud de la Martinique et Sainte-Lucie.

Quant aux chapelets de sargasses qui se trouvent au levant de Grenade à environ 250 km des côtes est de Tobago, ils devraient, eux, être majoritairement entraînés par le courant des Antilles en mer des Caraïbes.

Pour la Guadeloupe, le risque à moyen terme semble limité pour les deux prochaines semaines.