Les sénateurs socialistes et républicains optent pour l'obligation vaccinale

coronavirus
Hémicycle du Sénat
Faut-il rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire ? Le groupe socialiste et républicain au Sénat vient de déposer une proposition de loi en ce sens. Parmi les signataires, le sénateur guadeloupéen Victorin Lurel, opposé pour l'occasion à sa camarade, la sénatrice Victoire Jasmin

Pour le groupe socialiste du Sénat le constat est clair : afin d’atteindre l’immunité collective : cela doit passer par l’obligation vaccinale de toute la population

Le 30 août dernier, les sénateurs de ce groupe ont déposé une proposition de loi allant dans ce sens. 

Parmi les signataires : le sénateur Victorin Lurel. Il souhaiterait une loi à l’image de l’obligation vaccinale votée à l’unanimité en Nouvelle-Calédonie…

Victorin Lurel Sénateur de la Guadeloupe

Je persiste à croire que seule la vaccination obligatoire (pour tous), progressive et gratuite est de nature à protéger et à préserver l’égalité des personnes et des secteurs d’activité moyennant des concessions en matière de libertés individuelles.

Victorin Lurel, Sénateur de la Guadeloupe

Mais tous les socialistes ne sont pas d’accord avec l’obligation vaccinale, c’est le cas de la sénatrice Victoire Jasmin…

Victoire Jasmin
 

Victoire Jasmin Sénatrice de la Guadeloupe


La proposition de loi sera discutée en séance, le 13 octobre prochain…

 

L'intégralité de la prise de position du Sénateur Victorin Lurel : 

"J'ai signé avec beaucoup de collègues et j’ai même posé une question d’actualité au Gouvernement où ma position est clairement exprimée…et cela depuis longtemps. C’était l’époque où la classe politique était tétanisée et n’avait aucune position courageuse. Même encore aujourd’hui, les positions sont fort ambiguës .
Je persiste à croire que seule la vaccination obligatoire (pour tous), progressive et gratuite est de nature à protéger et à préserver l’égalité des personnes et des secteurs d’activité moyennant des concessions en matière de libertés individuelles.
Il y a deja 11 vaccins obligatoires avec de nombreux rappels(4a5) accompagnés de sanctions lorsque l’on ne s’y conforme pas .
Celui-là serait le 12ème.
Nos ami.e.s Calédoniens viennent de voter à l’unanimité cette obligation alors même que leur territoire est Covid-free.
La vaccination ne doit pas être instrumentalisée pour des objectifs politiciens et doit dépasser les clivages partisans .
En revanche, je comprends et j’approuve les luttes pour refuser les licenciements, préserver l’emploi et exiger du Gouvernement , enfin, une politique sanitaire et sociale dans les Outre-Mer à la hauteur du défi, notamment dans les dotations et équipements des hôpitaux et autres établissements médico-sociaux, le recrutement de personnels soignants et encadrants et la revalorisation statutaire et salariale et une meilleure couverture vaccinale territoriale …
"