guadeloupe
info locale

Les véhicules d'occasions, une solution d'achat qui grandit

social
Les véhicules d'occasion une solution d'achat qui grandit
©francetvinfo.fr
En France, le marché des voitures d'occasion est trois fois supérieure, au marché des voitures neuves. Pour 1 voiture neuve achetée, trois voitures d'occasion le sont, souvent de particuliers à particuliers. Une pratique que l'on retrouve également en Guadeloupe.
La crise économique étant passée par là, un nouvel impératif s'est progressivement infiltré dans le mode de consommation des Français. Entre les nouveaux moyens de faire ses courses, ou de partir en vacances, tout est mis en œuvre pour faire des économies. Un des marchés touchés par ce changement dans la consommation des Français : le marché automobile. En effet, depuis quelques années, les Français se dirigent vers l'achat de voitures d'occasion, quand il est question de changer de véhicule. Une pratique qui est actuellement en pleine croissance. En 2009, on achetait 2,2 voitures d'occasion pour une voiture neuve, aujourd'hui ce sont plus de trois voitures d'occasion pour une voiture neuve achetée. Le marché de voitures neuves ne concerne que 3,4% de la population, les véhicules d'occasion 18%.
« On le ressent, maintenant il faut pondérer par rapport aux autres marques mais oui,  il y a clairement une baisse de l'achat de véhicules en Guadeloupe. », nous indique monsieur MISAT responsables des ventes de voitures neuves à Peugeot. Une baisse qui peut être expliquée par plusieurs facteurs, outre le facteur économique. Mélanie 23 ans, jeune étudiante en économie, pense que l'achat d'un véhicule doit être murement réfléchi : « J'ai achetée mon véhicule (une 208 Access trois portes) d'occasion, parce que, vu ma situation professionnelle, faire un crédit n'était pas intéressant. En plus, je pars en France l'année prochaine donc je n'avais pas besoin d'une voiture neuve ».
 
Gare aux arnaques !
 
Parmi les 6 milions de voitures d'occasion vendues tous les ans, un certain nombre d'entre elles sont achetées aux particuliers. Si acheter de « mains à mains » est une solution qui est de plus en plus privilégiée par les Français, elle comporte tout de même un risque énorme : l'arnaque. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes dénonce le caractère « systématique et récurrent de pratiques illicites des négociateurs indépendants ». C'est presque la moitié d'entre eux qui ont recours aux différentes ristournes, notamment trafiquer les kilomètres au compteur du véhicule (la plus fréquente). Malgré un nombre important de particuliers répertoriés, le rapport précise que ces ristournes sont principalement le fruit d'un « manque de rigueur » chez ces particuliers et auprès de petites entreprises.
Outre ce risque, l'achat en concession offre d'autres garanties importantes : « Je ne pense pas qu'acheter en concession évite toutes arnaques, mais c'est plus facile de se retourner vers la concession s'il existe un défaut de fabrication par exemple. D'ailleurs il y a d'autres avantages, comme le délai d'une semaine pour retourner le véhicule s'il ne nous convient pas, ou une garantie de 3 à 6 mois » ajoute Mélanie.
 

Publicité