Les vertus de l'oxygénothérapie au service des patients guadeloupéens

santé
©Guadeloupe
La médecine hyperbare également connue sous le nom d'oxygénothérapie hyperbare est depuis longtemps utilisée au CHU de la Guadeloupe. Elle est surtout connue pour soigner les plongeurs lors d'un accident de décompression mais elle permet aussi de traiter d'autres problèmes de santé

L’oxygénothérapie consiste en un apport d’oxygène dans un but thérapeutique. L’objectif principal est de favoriser une meilleure oxygénation sanguine et de traiter ou prévenir une hypoxie tissulaire, notamment en cas d’insuffisance respiratoire aiguë ou chronique.

L’oxygénothérapie hyperbare consiste faire respirer de l’oxygène à un patient qui se trouve être placé dans un caisson prévu à cet effet (on parle de caisson hyperbare). L’oxygène administrée se trouve à une pression supérieure à la pression atmosphérique normale.

La technique de l’oxygénothérapie hyperbare montre des bienfaits pour soigner de nombreux maux et affections, notamment  :

  • les accidents de décompression (accidents de plongée sous-marine) ;
  • les intoxications au monoxyde de carbone ;
  • l’embolie gazeuse, c’est à dire la présence de bulles de gaz dans la circulation sanguine ;
  • certaines infections (comme l’ostéomyélite - une infection de l’os) ;
  • une greffe cutanée qui cicatrise mal ;
  • une brûlure thermique ;
  • un abcès intracrânien, c’est à dire une accumulation de pus dans le cerveau ;
  • ou encore une perte de sang importante.

Oxygénothérapie
Caisson hyperbare ©L. Gaydu

Si l’oxygénothérapie hyperbare compte de nombreux bienfaits, elle comporte néanmoins des risques, que le médecin ne manquera pas de préciser, notamment :

  • la pression peut causer des dommages à l’oreille interne, les sinus, les poumons ou encore les dents ;
  • le fait d’être enfermé dans un caisson peut faire que le patient ressente une angoisse claustrophobe (s’il est sujet à ce type d’angoisse).

La thérapie est contre-indiquée chez certains personnes et notamment chez les enfants souffrant de cardiomyopathie congénitale.