guadeloupe
info locale

Levée de garde à vue pour les trois élus de Saint-Martin

justice
Daniel Gibbs
La garde à vue des trois élus de la collectivité territoriale de Saint Martin a été levée vers 17h00. Daniel Gibbs, président de la COM, Valérie Damaseau, 1ère vice-présidente et Annick Petrus,3ème vice-présidente auront passé 36 heures dans les locaux de la compagnie de gendarmerie de Saint Martin.
Leur remise en liberté marque donc la fin de l'enquête préliminaire. Jean-Luc Lennon, le procureur de la République de Basse-Terre, entend maintenant se donner le temps de relire posément l'ensemble des auditions avant de décider ou non d'engager des poursuites.   

Pour rappel, les 3 élus de la COM de Saint martin étaient entendus par les enquêteurs de la section de recherches pour des faits présumés de favoritisme et d'atteintes au code de la commande publique. Les gendarmes s'intéressaient tout particulièrement à plusieurs marchés publics contractés bien après le passage du cyclone Irma. Il serait notamment question des prestations d'une agence de voyage ou encore d'achats de carburants effectués au courant de l'année 2018.
 

La collectivité de Saint Martin a réagi il y a quelques minutes avec un communiqué


 
La Collectivité rappelle que l'attribution de ces prestations a été réalisée après le passage de l'ouragan IRMA. La COM ajoute avoir du répondre à de multiples urgences, alors que son administration était, elle-même, totalement sinistrée. La collectivité admet de ce fait, « un risque plausible d'erreurs administratives dans la chaine d'exécution, compte tenu des circonstances inédites et dégradées » fin de citation.
Pour l'heure, les trois élus demeurent présumés innocents. Affaire à suivre néanmoins…

Le communiqué de la collectivité :

Communiqué collectivité Saint-Martin


 
Publicité