publicité

Un long conflit de 81 jours et des enseignements sur le contexte socio-économique de la Guadeloupe

Après deux mois et demi de grève les salariés de Carrefour Milénis et Promocash, reprennent le travail demain mardi. Un conflit qui permet aussi de prendre le pouls du tissus social au coeur de l'économie guadeloupéenne

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Un protocole de fin de conflit signé dans la nuit de samedi à dimanche après 9 heures de négociations à la DIECCTE en présence du Préfet Philippe Gustin et la délégation de l’intersyndicale UGTG-CGTG. Ce n’est lorsque le document était achevé que le représentant du groupe SAFO est venu signer le protocole de fin conflit.
Désormais, l’accord Bino sera bien défini sur le bulletin de salaire, mais Il existe  toujours un point de désaccord sur les modalités de son application à l’ensemble du personnel, puisque l’intersyndicale et la direction n’ont pas même lecture de l’accord de 2009.
Une rencontre spécifique sur ce point aura lieu dans les 15 prochains jours.
Tous les autres points ont été validés, les tickets-restaurant, la prime panier, la subrogation, l’indemnité de transport, ou encore la prime d’ancienneté.
Mais les jours de grève ne seront pas payés.
Retour maintenant sur ces 81 jours de grèves qui ont paralysés l’hypermarché.
REOUR SUR 81 JOURS DE CONFLIT
Docteur en sciences humaines et sociale, Patricia Braflan Trobo était l'invitée du journal télévisé de Guadeloupe La 1ère. Auteure en 2007 d'un ouvrage intitulé: "Conflits sociaux en Guadeloupe : Identité culture dans les grèves", elle a analysé les caractéristiques de ces 81 jours de conflit à Milénis 
ENTRETIEN AVEC PATRICIA BRAFLAN TROBO

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play