Lycéens malgré tout, en temps de grève

éducation
LYC2ENS EN RATTRAPAGE
©b; pANSIOT6vILLON
Depuis le début de la grève des enseignants, les élèves et particulièrement les lycéens doivent tout mettre en oeuvre pour étudier malgré tout. Ludovik Martin est en classe de 1ère, il a des épreuves de contrôle continu. Et pour lui, "pronote" est devenu un support providentiel
Cela fait maintenant quatre semaines que les cours ne sont pas assurés. Les collégiens et lycéens sont en vacances forcées. Ce qui provoque quelques inquiétudes pour celles et ceux qui ont des examens en fin d’année scolaire. Avec un cas particulier pour les élèves de première où des épreuves de contrôle continu ce sont ajouter aux épreuves finales pour le bac. 
Passés les premiers jours de grève, chacun s'est mis en quête de solution.
Pour les uns, il a fallu renforcer les cours particuliers qu'ils prenaient déjà. Pour d'autres il fallait s'y inscrire pour ne pas être déconnectés. Et d'autres enfin profite de l'opportunité de "Pronote", une plateforme qui fait le lien entre élèves, professeurs, parents mais aussi sur des cours particuliers.
Pronote
©Guadeloupe La 1ère

Et en pareilles circonstances, beaucoup d'enseignants, sans le crier trop fort pour ne pas gêner le mouvement, mais parce qu'ils veulent aussi garantir la réussite de leurs élèves au bac, ont choisi d'assurer des cours dans toutes les circonstances possibles : Certains les reçoivent chez eux, d'autres se mettent à leur disposition, dans des restaurants, dans des locaux dédiés, ou même dans des salles mises à leur disposition par les mairies.
Tout pour que les élèves ne soient pas perdants à cause du mouvement de grève
L'exemple de Ludovik Martin illustre bien la situation de tous ces lycéens sans cours mais avec le baccalauréat à la fin de l'année 
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live