Ma vie de confiné(e) n’est vraiment pas facile

coronavirus
En quatorzaine à l'hôtel
©J-M. Mavounzy
L’expérience de plusieurs voyageurs arrivés en Guadeloupe, hier, mardi. Comme le veut l’arrêté préfectoral pris il y a quelques jours, tout arrivant dans l’Archipel doit effectuer une mise en quatorzaine obligatoire dans un lieu dédié avec un contrôle stricte.
Mardi, un avion a débarqué ses passagers en provenance de Roissy Charles de Gaulle, l’aéroport. Un débarquement houleux selon plusieurs témoignages.
Aujourd’hui, plusieurs d’entre eux dénoncent les conditions d’accueil et les conditions de sécurité qui ne seraient pas respectées en Guadeloupe.
Parmi eux plusieurs passagers du MSC Magnifica. Des croisiéristes qui ont voulu faire le tour du monde, mais qui, à l’annonce de la pandémie sont restés confinés dans le bateau, plus d’un mois. Une quarantaine forcée.
Jacky Sizam, confiné dans un hôtel, est très en colère.

Jacky Sizam


 Odile Matignon-Leclerc, confinée elle aussi, avec sa famille, dans un hôtel. Pour elle les conditions ne sont pas réunies pour un environnement sain. Elle estime être pénalisée.

Odile Matignon-Leclerc

voyageurs avec masque en avion

Alors qu’ils auraient respecté scrupuleusement les consignes de sécurité, les gestes barrières et la distanciation sociale, arrivés dans l’Archipel, rien ne serait respecté selon eux.
Odile Matignon-Leclerc, confinée dans un hôtel.

Odile Matignon-Leclerc

Il n’y a pas que des croisiéristes de retour, il y a aussi des passagers qui sont arrivés dans l’archipel pour des raisons impérieuses personnelles. Une mise en quatorzaine qui peut provoquer des conséquences professionnelles. C’est le cas de Dimitri Cavaré. Il est footballeur professionnel en Suisse. Défenseur du FC Sion. Son club a accepté qu’il vienne temporairement en Guadeloupe.

Dimitri Cavaré