Les maires de Marie-Galante annoncent la réouverture des établissements scolaires de l'île en septembre 2020

coronavirus
Lycée Marie-Galante
©DAAC Rivier
Dans un communiqué commun, les maires de la Grande galette annoncent que la rentrée des élèves marie-galantais se fera en septembre 2020. Une décision prise pour mieux préparer la réouverture des établissements scolaires aux normes sanitaires. 
L'annonce du déconfinement et la réouverture des écoles, le 11 mai, suscite de nombreuses inquiétudes. Des parents, des enseignants, des agents communaux, mais également des élus. Si des interrogations subsistent en Guadeloupe, ce n'est pas le cas à Marie-Galante. Maryse Etzol, maire de Grand-Bourg, Jean-Claude Maës, maire de Capesterre et Jacques Cornano, maire de Saint-Louis, dans un communiqué, annoncent la réouverture des écoles en spetembre 2020. 
 

Décision bien accueillie

Cette décision de faire l'impasse sur les dernières semaines d'école post-confinement, a été dévoilée lors d'une visio-conférence réunissant l'Inspectrice de l'Education nationale de la circonscription, la conseillère pédagogique, les directeurs d'école, les représentants de parents d'élèves et d'enseignants. 
Les 3 maires estiment qu'ils ne sont pas prêts à rouvrir les écoles. La rentrée doit être mieux préparée. Préparation qui inclue des achats de matériels, le nettoyage et la désinfection des établissements scolaires, ainsi que la formation du personnel communal. 
La prolongation de la fermeture des écoles, collèges et lycée marie-galantais devraient permettre aux municipalités de se conformer aux mesures sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus. 
La décision a été plutôt bien accueillie, précise le communiqué, par les représentants de parents d'élèves et les syndicats enseignants. 
 

Les élus de Marie-Galante vont à l'encontre des préconisations du recteur d'académie

Le 27 avril, lors de la Conférence Territoriale de l'Action Publique, le recteur, Mostafa Fourar expliquait aux 30 maires présents, que 8 communes de la Guadeloupe avaient en moyenne entre 7,5 et 15,5 élèves par classe. Il s'agit des communes de Bouillante, Pointe-Noire, Anse-Bertrand, Baillif, Capesterre de Marie-Galante, Grand-Bourg, et la Désirade. Selon le recteur d'académie, ces communes pouvaient donc accueillir l'intégralité des élèves à partir du 11 mai.
Les élus marie-galantais en ont décidé autrement. 

Depuis le début de la crise, ils ont pris des mesures afin d'éviter la propagation du virus sur l'île, se lançant parfois dans un bras de fer avec le Préfet de Guadeloupe, Philippe Gustin.  

Ce jeudi 30 avril, il n'y a aucun patient malade du Covid-19 sur l'île.