Marc Saint HIlaire relaxé

justice
L'homme était mis en cause par Joël Beaugendre qui l'accusait de l'avoir bousculé lors d'une prise de parole devant la mairie. Les juges du tribunal Correctionnel n'avaient pas pu se prononcer dans un contexte où l'absence de traducteur avait gêné l'audition.  Ils avaient préféré renvoyer l'affaire. Ce matin, le tribunal a donc choisi de relaxé Marc Saint-Hilaire.
Le syndicaliste est poursuivi pour violence contre un officier public ou ministériel. En Mai 2015, en plein conflit social, à la suite d’une bousculade, le maire de Capesterre Belle-Eau, Joel Beaugendre est tombé. Une chute imputée à Marc Saint-Hilaire.
L’UGTG niait toute implication de son adhérent dans cette chute de moins de 8 jours d’iTT, interruption temporaire de travail.
L’affaire a été appelée une première fois en novembre dernier, mais a été repoussée. Les juges du tribunal Correctionnel n'avaient pas pu se prononcer dans un contexte où l'absence de traducteur avait gêné l'audition.  Ils avaient préféré renvoyer l'affaire. Ce matin, le tribunal a donc choisi de relaxé Marc Saint-Hilaire.
Une victoire pour les militants de l'UGTG qui s'étaient mobilisés très tôt devant le tribunal pour manifester leur soutien à Marc Saint Hilaire. 
Mobilisation UGTG pour Marc Saint Hilaire