Le Maripa Beach : premier complexe familial de loisirs du Nord Basse-Terre

loisirs
Maripa Beach
©Seremes Steeven - Maripa Beach
Beaucoup de Guadeloupéens expérimentent les vacances au pays, en raison de l'épidémie de Covid-19. C'est dans ce contexte, qu'un nouveau complexe de loisirs est né, dans le Nord Basse-Terre : le Maripa Beach, qui a été pris d'assaut dès son premier week-end d'ouverture. 
Une longue file d'attente, devant l'entrée du Maripa Beach, dès le premier week-end d'ouverture. De nombreuses familles ont souhaité être présentes, pour découvrir, en avant première, les activités proposées sur place, prêtes à affronter les toboggans du complexe ! De quoi, dès le lancement, augurer de beaux jours, pour les acteurs du site.
 

Le Maripa Beach : de quoi s'agit-il ?

Le Maripa Beach est un complexe d'activités, qui offre aux visiteurs diverses animations, notamment des jeux aquatiques, plusieurs bassins où se baigner, un service de restauration, des bars et un espace jardin.
Un complexe de loisirs, donc, mais pas seulement ! Une salle de sport et des soins esthétiques (coiffure et beauté) sont également proposés sur place, ainsi qu'une salle de réception, susceptible d’accueillir des séminaires, par exemple ; de quoi assurer la fréquentation des lieux, tout au long de l'année.

Son originalité est son lieu d'implantation, à savoir au sein de la ZAC de Nolivier à Sainte-Rose, alors que le Nord Basse-Terre était dépourvu, jusqu'ici, de centre multi-activités.


Une idée venue des Etats-Unis

Les promoteurs, Elsa et Daniel Palmier, ont été conquis par des complexes qu’ils ont visités, aux Etat-Unis. Ils ont voulu reproduire le concept, en l’adaptant à notre territoire.
Mais ils ont peiné à rassembler le budget nécessaire, qui avoisine les 2,5 millions d’euros, pour concrétiser ce projet.

C'est désormais chose faite. Le Maripa Beach peut accueillir près de 2 000 personnes. Cependant, la direction a choisi de limiter l’accès, en journée, à 300 personnes, afin d’assurer confort et sérénité, dans l'actuel contexte de crise sanitaire.

A terme, les responsables de l'établissement comptent assurer au moins une vingtaine d’emplois.
 

Reportage

A(re)voir le reportage de Priscilla Romain et Olivier Duflo :
©Guadeloupe La 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live