Masques : l'administration pénitentiaire fait-elle de la rétention ?

coronavirus
Maison d'Arrêt de Basse-Terre
©Forum prison
Les masques, font encore une fois parler d'eux. Cette fois dans au centre pénitentiaire de Basse-Terre. Un stock de plusieurs milliers de masques serait disponible mais non distribué aux surveillants. Des masques bien gardés par l'administration pénitentiaire.  
 
Le Ministère de la Justice vient d’autoriser une distribution générale de masques pour les personnels de surveillance des prisons. Les détenus ne doivent pas être contaminés. La distribution est générale. Mais dans les Outremers où il va falloir des moyens et du temps pour acheminer les masques.

A Basse-Terre, depuis le virus H1N1, selon l'UFAP-UNSA-Justice, il y a un stock d’environ 8000 masques que l’administration pénitentiaire n'a pas distribué. 4000 masque FFP2 et presque autant de masque chirurgicaux, dans le bureau du directeur, selon le syndicat. La situation est pourtant urgente pour la protection des détenus. A la prison de Basse-Terre 4 des 67 surveillants sont en confinement, suspectés d’être porteur du virus. Les surveillants ont demandé à la direction de leur distribuer des masques. Refus de la direction interégionale située à Paris,  des stocks de nouveaux masques vont être distribués, selon le syndicat. 

La raison de ce refus serait de ne pas faire de jaloux. Basse-Terre est en effet la seule maison d'arrêt des départements d'Outre-mer à avoir des masques. Même la prison de Baie-Mahault n'en a pas. 

Les masques sont obligatoires dans les prisons de France depuis samedi. Du côté de l'administration pénitentiaire, pas de reponse, la question doit être posée à Paris. 

Les masques de la Maison d'arrêt de Basse-Terre


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live