Naïma Dessout, Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy disqualifiée du concours Miss France 2021

miss
Naïma DESSOUT, miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy
©Facebook Comité Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy
Ce sont des photos personnelles envoyées anonymement au Comité Miss France qui valent, aujourd'hui, à la jeune Naïma Dessout, Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy, de ne pas être autorisée à participer au concours national en décembre prochain. 
Après l'affaire Anaëlle Guimbi, candidate disqualifiée du concours Miss Guadeloupe, pour des photos prises dans le cadre d'une campagne pour soutenir la lutte contre le cancer du sein, jugées non conformes, nouveau séisme dans le monde des Miss.
Cette fois, c'est la représentante de Saint-Martin et Saint-Barthélemy qui n'est pas autorisée à prendre part au concours national, en décembre prochain. En cause, des photos personnelles également jugées non conformes par le Comité Miss France.
 

Le règlement de Miss France ne lui permet pas de participer au concours

C'est un coup dur pour le comité des Îles du Nord. Très suivie sur les réseaux sociaux, sur lesquels elle poste régulièrement des photos, Naïma Dessoute, qui a succédé à Layla Berry, semblait avoir toutes ses chances pour la future élection. 
Naïma DESSOUT
©Facebook Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy
Elue le 19 août dernier, la Saint-Martinoise de 18 ans, a récemment obtenu l'équivalent du baccalauréat américain. Elle souhaite par la suite étudier dans le paramédical au Canada.
Elle se préparait à vivre une nouvelle aventure, la préparation au concours de Miss France. Un projet stoppé net par une dénonciation anonyme. Des photos personnelles de la jeune femme ont été envoyées directement au comité national, indique Catherine Vermot de Boisrolin, Présidente et déléguée régionale du Comité Miss Saint-Martin/Saint-Barthelemy, dans un communiqué diffusé ce mercredi 14 octobre. "Compte tenu de la nature des photos le règlement national en l'état actuel ne laisse aucune marge d'appréciation pouvant autoriser Naïma à participer" explique t-elle.
Une démarche que regrette le comité. Pour Sarolia Ada, "Naïma fut victime, comme les autres, d’une "dénonciation justicière" anonyme directement faite à la société Miss France... Détruire une candidate pour en valoriser une autre ou revendiquer une cause n’a jamais servi positivement dans ce sens. Nous ne pouvons cautionner que du tort soit intentionnellement fait à ces jeunes femmes (qui n’ont qu’entre 18-25 ans je le rappelle)" dénonce t-elle également sur la page du Comité saint-martinois/saint-barth.
 

Pas de destitution pour la jeune Miss

Sur Facebook, Sarolia Ada, membre du Comité des Îles du Nord annonce que malgré la disqualification au concours national, la jeune femme gardera son écharpe et sa couronne de Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy. "Il n’y aura donc pas de destitution de Naïma. C’est inconcevable. Pour la simple raison que quoi qu’il advienne, Naïma est et restera Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy et que notre priorité est et restera nos valeurs humaines et la protection de nos candidates passées, présentes et futures qui nous font confiance" écrit-elle. Une information confirmée par la Présidente et déléguée régionale, solidaire de sa Miss, après avoir eu connaissance des clichés justifie sa décision en précisant que les photos "furent prises dans un contexte familial sans aucune intention ni caractère vulgaire, érotique ou pornographique".
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live