publicité

Le Parc National porte plainte et se constitue partie civile

  • Guadeloupe La 1ère (Source Parc National)
  • Publié le , mis à jour le
Suite au flagrant délit de pêche constaté par la gendarmerie en coeur de Parc national à proximité de l’îlet Fajou le 23 mai dernier, le Parc national a décidé de porter plainte et de se constituer partie civile. Les faits reprochés étant d’une rare gravité portent une forte atteinte au patrimoine Guadeloupéen ainsi qu’à sa conservation.
Pour rappel, un filet de pêche avait été retrouvé non loin de l’ilet Fajou pourtant interdit à la pêche, avec un requin nourrices et 3 tortues dont une tortue imbriquée classée en danger critique d’extinction ;
Une situation d’autant plus grave  que le pêcheur incriminé serait un ancien vice président du comité des pêches.
Pour Maurice Anselme le directeur du Parc national, c’est une atteinte à la conservation du patrimoine.

Maurice Anselme le directeur du Parc national

Le Parc national de la Guadeloupe espère que cet acte sera condamné avec la plus grande fermeté au regard des atteintes causées à notre patrimoine commun et regrette qu’une attitude pareille et isolée, remette en cause les efforts collectifs des professionnels de la filière pêche dans le contexte actuel de la profession.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play