publicité

ParcourSup : Nouvelle chance pour les bacheliers sans affectation

Inquiétude et désespoir pour des dizaines de bacheliers toujours sans affectation. Parcoursup ne leur a toujours pas délivré d’orientation après le Bac. Il leur reste tout de même la phase complémentaire qui débute cette semaine.
 

  • Marine Bastareaud
  • Publié le , mis à jour le
Certains bacheliers ont eu de mauvaises surprises avec ParcourSup. Certains n'avaient jusqu'ici aucune affectation. Toutefois, dans bon nombre de filières, des places peuvent se libérer, une fois la date de la rentrée passée. Une situation malgré tout moins difficile en Guadeloupe. Le Recteur d'Académie estime même ne pas avoir besoin de commission pour gérer les quelques personnes encore en attente d'affectation
MOSTAFA FOURAR RECTEUR D ACADEMIE
 

8 000 formations proposées

En effet, les formations qui avaient arrêté leurs inscriptions au 27 août, doivent désormais indiquer comme démissionnaires, les candidats qui ne se sont pas inscrits, ou qui ne se sont pas présentés à la rentrée. La situation pourrait donc se débloquer pour certains jeunes toujours en attente sur ParcourSup.
Les voeux "en attente" formulés dans la phase principale, en mars, s'effaceront, ce mercredi soir, à minuit. Les candidats qui ne l'ont pas déjà fait, doivent donc postuler au plus vite, en phase complémentaire... Ce qui est possible sans avoir à renoncer à ses voeux validés ou en attente. 
Depuis lundi, et jusqu'au 20 septembre, plus de 8 000 formations sont proposées dans toute la France et sont répertoriées par le moteur de recherche sur la phase complémentaire. Des formations allant de la Licence au DUT (Diplôme universitaire de technologie). 
 

Dernier recours, la commission d'accès à l'enseignement supérieur

Attention aux candidats refusés en phase principale dans une formation sélective. En phase complémentaire, ils ne pourront redemander le même établissement. Ils devront donc postuler autre part. 
Pour les candidats qui ont refusé ou qui sont en attente pour tous leurs choix, ils ont intérêt à saisir en parallèle, la commission d'accès à l'enseignement supérieur de leur académie. Une commission de dernière chance qui traite les dossiers au cas par cas. Le temps de traitement peut donc être plus ou moins long. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play