publicité

Pas de négociation dans le conflit des stations service

Pas de négociations ce matin entre les gérants de stations-service et les employés grévistes. Les gérants n'acceptent pas la fermeture des stations alors qu'une discussion était déjà prévue ce matin. Les grévistes ont décidé de renforcer leur mouvement en fermant les stations encore ouvertes.

  • F-J. O. avec G. Desmalles et E. Gire
  • Publié le
Cette grève intervient, alors qu’une nouvelle rencontre entre l’UTPP et l’Organisation des gérants de stations-service de la Guadeloupe était prévue ce matin à 9h, dans le cadre des NAO, les négociations annuelles obligatoires. Pour les représentants des gérants, le coup de force des grévistes met à mal les conditions d'un dialogue qui était déjà prévu. 
La grève des pompistes était de de 24 heures reconductibles. Un préavis déposé par le syndicat UTPP-UGTG, et qui a pris effet depuis zéro heure cette nuit. L’Union des travailleurs des produits pétroliers demande un arrêt des statuts d’auto-entrepreneur, une amélioration des conditions de travail, l’application de l’accord Bino, et également une revalorisation du ticket restaurant et de la prime de transport. 

VOIR :
LUC RUBENS UTPP UGTG

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play