Le secteur pêche résiste au Coronavirus

pêche
Le God's Peach
©E. Stimpfling
Un mois après le début du confinement, la filière pêche maintient son activité vaille que vaille. Chacun s'est adapté et a modifié ses habitudes de pêches et de commercialisation. Exemple choisi à Sainte Rose
Le God’s Peach se prépare à aller poser ses filets au large du Grand Cul de Sac Marin. Sébastien Craille, son patron, sort désormais en mer 3 fois par semaine contre 5 avant le déclenchement de l’épidémie.
Moins de sortie de mer, signifie moins de poissons débarqués et donc à priori moins de vente. Mais là encore, les pêcheurs s’adaptent.

Christophe Craille, président de l’association des pêcheurs de Sainte Rose
©guadeloupe
 
Le God's Peach 2
©E. Stimpfling
D’autres professionnels ont choisi d’aller directement à la rencontre de leur clients
Charly Vincent, président du comité régional de pêche
©guadeloupe

Selon les premières estimations, l’activité aurait diminuer de 30% sur le port de pêche de Sainte Rose. Un chiffre à manier néanmoins avec prudence 
Xavier Delloue, chef du pôle marin PNG
©guadeloupe

Tout le monde est désormais prévenu. Restez chez vous. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live