Le personnel de la radiologie du CHUG poursuit sa mobilisation

social
Grève des agents du service radiologie du CHUG
©Jean-Marie Mavounzy
Conférence de presse des agents de la radiologie du CHUG, ce mercredi, dans le hall de l’hôpital. Ils sont en grève depuis le 28 septembre, à l’appel de l’UTS-UGTG, pour que leur service réponde aux exigences de qualité, dues aux patients, en particulier, durant la crise sanitaire

Séance d'explication, face à la presse

Depuis le lundi 28 Septembre 2020, les agents du service de radiologie du centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe -CHUG) sont en grève, à l’appel de l'Union des travailleurs de la santé (UTS-UGTG). Ils entendent obtenir les moyens, matériels et humains, de répondre à l'exigence, qu'ils doivent aux patients, de qualité de service, en particulier en ces temps de crise sanitaire.
Mais depuis ce jour, la direction de l'hôpital n'a proposé aucune réunion de négociation, aux personnels mobilisés.

Afin d'expliquer aux Guadeloupéens les raisons de ce mouvement social, ils ont convoqué la presse, ce mercredi 7 octobre 2020, dans le hall du CHUG.
Personnel de la radiologie mobilisée dans le hall du CHUG
Personnel de la radiologie mobilisée dans le hall du CHUG ©Jean-Marie Mavounzy
 

Pourquoi cette mobilisation ?

Chantal Horn a posé la question à Elodie Capet. Les moyens humains sont particulièrement insuffisants, selon cette manipulatrice en radiologie médicale et porte-parole des grévistes UTS-UGTG. C'était déjà le cas avant mars 2020, mais la situation a empiré, en ces temps de pandémie :

Elodie Capet - grève des agents de la radiologie

Elodie CAPET, manipulatrice en radiologie médicale et porte parole des grévistes UTS-UGTG
Elodie CAPET, manipulatrice en radiologie médicale et porte parole des grévistes UTS-UGTG ©Chantal Horn
L'UTS-UGTG dénonce, depuis l'an dernier, des dysfonctionnements, des pénuries et des faillites en tout genre, notamment en matière d'équipements et de traitement médical des examens radiologiques. Pour le syndicat, la crise sanitaire actuelle a bon dos, mais n'est pas à la source des difficultés rencontrées par les personnels et qui impactent la prise en charge des patients.
La liste des revendications est longue. Elles avaient été récapitulées dans une lettre adressée, par Gaby Clavier, secrétaire de l'UTS, à Gérard Cotellon, directeur du CHUG. Missive que vous pouvez consulter ici :

Préavis de grève UTS-UGTG - Personnel Radiologie - 25 septembre 2020

Grévistes radiologie CHU
©Laetitia Broulhet


Manque de moyens humains : il semble qu'il faille patienter...

Seulement voilà : la direction du CHUG, qui cherche à recruter les 68 praticiens dont elle a besoin, pour un meilleur fonctionnement des services hospitaliers, est confrontée à d'inattendues difficultés. L'hôpital ne jouit pas d'une belle image et les postulants ne se bousculent pas... au contraire.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live