Une pétition en ligne demande l'ouverture d'une enquête parlementaire sur la gestion de l'eau

eau potable
citerne eau Saint-François
©Eric Stimpfling
En pleine crise sanitaire, le Collectif des Travailleurs de l’Eau relance le dossier de l’eau par une pétition en ligne. Il exige notamment l’ouverture d’une enquête parlementaire sur la gestion de la Générale des eaux/VEOLIA. La pétition a déjà recueilli 738 signatures. 


 
Le Collectif des Travailleurs de l’Eau lance une pétition en ligne pour demander une enquête parlementaire sur la gestion de l'eau par la Générale des eaux/VEOLIA en Guadeloupe depuis plus de 71 ans (1947 à 2018). Il s'appuie notamment sur les propos du Préfet de la Région Guadeloupe, sur les ondes le 14 Avril 2020, indiquant que ‘’ne pas avoir de l’eau en période de crise sanitaire est quasiment criminel’’ . Victorin Lurel, Sénateur de Guadeloupe, s’était également opposé à la stigmatisation des élus et avait accusé la Générale des Eaux/VEOLIA pour sa gestion de l’eau. Le collectif cite egalement le Président de la République, en septembre 2018, désignant les coupables. "L'argent est bien passé quelque part, mais pas dans les canalisations. Il y a eu pendant des décennies un système de clientélisme. Plusieurs milliards d'euros sont sortis du système. Je souhaite qu'on puisse établir toutes les responsabilités, qu'elles soient financières ou pénales."  

Dans cette pétition, le collectif demande aux usagers leur soutien pour le dépôt d'une plainte contre la Générale des Eaux/Veolia, l'ouverture d'une enquête parlementaire sur sa gestion et sa contribution financière au rétablissement du service d’eau de la Guadeloupe. Mise en ligne sur change.org, la pétition a recueilli 738 signatures.

On écoute Alain Jean-Noël, pour le Collectif des Travailleurs de l’Eau, interrogé par Chantal Horn :

Alain Jean-Noël Collectif des Travailleurs de l'Eau