publicité

Les pharmaciens de l'Outremer se retrouvent en Guadeloupe

Ils forment ensemble la section E de l'Ordre national des pharmaciens. Et cette année, c'est en Guadeloupe qu'ils ont  choisi de se retrouver pour échanger sur des questions qui, quelque soit l'océan où ils sont implantés, posent souvent les mêmes problèmes

 

© B. Pansiot-Villon
© B. Pansiot-Villon
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Etre pharmaciens aujourd'hui c'est exercer un métier qui a bien changé au long des années. Aujourd'hui, les missions du pharmacien ont particulièrment évolué. Et, en Outremer, les pharmaciens sont confrontés à des problématiques bien particulières. Aux obligations qui leur sont faites de privilégier la vente des médicaments génériques, tous doivent faire face à des conditions logistiques de transport des médicaments qui ne sont pas toujours optimales.
Désormais, l’ordre national des pharmaciens a été réformé : les conseils régionaux et les délégations outre-mer ont été redécoupés. 

Karine Wolf-Thal présidente du Conseil National de l’ordre des Pharmaciens.

Les pharmaciens sont aussi confrontés à une problématiques bien particulière : vendre en priorité des médicaments génériques. Cela suscite parfois des grincements de dents de certains patients
MEDICAMENTS GENERIQUES

 

Sur le même thème

  • santé

    Les Urgences : A ne fréquenter qu'en cas de réelles...urgences

    Le centre hospitalier enregistre des records d'affluence en ces périodes de fêtes :140 passages par jour aux Urgences seulement depuis samedi. Une situation compliquée compte tenu du contexte lié à l'incendie de 2017

  • santé

    Il est urgent de donner son sang !

    La situation devient critique à l’EFS. Les réserves de sang sont au plus bas. Ce mois de décembre a même connu des records de non-fréquentation historiques ! A  l’approche des fêtes, l'EFS lance des appels et multiplie les collectes

  • santé

    La recherche fait un pas dans la lutte contre le VIH

    Il s’agit peut être d’une grande avancée dans le domaine de la recherche contre le VIH, le virus de l’immunodéficience humaine. Des chercheurs de l’Institut Pasteur à Paris ont trouvé une faille qui permettrait d’éliminer les cellules touchées par le Sida

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play