publicité

La Polyclinique prête a jouer son rôle dans le nouveau schéma médical de l'ARS

L’activité grossesse pathologique reprend progressivement à la polyclinique des Abymes. Le transfert vers le CHBT de Basse-terre a été un peu plus long que prévu. Les travaux nécessaires pour cet accueil se terminent afin d'être définitivement validés pour les normes de sécurité

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
L’activité des grossesses pathologiques et des femmes enceintes pouvant accoucher avant 9 mois, à repris à la Polyclinique. Le  transfert qui devait durer une semaine au CHBT, selon les autorités sanitaires, à  été un peu plus long que prévu. Les dernières patientes ont été prises en charge jusqu’à ce week-end par l'hôpital de Basse-Terre. 
La Polyclinique termine ses travaux de mise aux normes et reprend peu à peu l’activité de la maternité du CHU dans son ensemble. Pour le CHBT, cela aura représenté sur la période plus d’une quarantaine de patientes et futures mamans supplémentaires. Un bilan qui incite les organisations syndicales a revendiqué des garanties pour que Basse-Terre puisse garder un tel potentiel. 

Sur le même thème

  • santé

    CHU de Pointe-à-Pître/Abymes : Les inquiétantes conclusions

    Une mission d’expertise a été menée, par le cabinet « Indigo » depuis le 24 septembre 2018, pour s’enquérir des conditions de travail, de la santé et de la sécurité des agents, ou encore des conditions d’accueil des patients. Une enquête de terrain qui révèle des informations plutôt inquiétantes…
     

  • santé

    Zika : les avancées de la recherche

    Des chercheurs de Guadeloupe épaulés par d'autres équipes françaises ont publié vendredi dernier une étude qui lève le voile sur les effets à long terme du virus du Zika. Le virus est certes bien connu mais la fréquence d'apparition des complications neurologiques étaient encore un mystère.

  • santé

    « Le service public hospitalier est en danger »

    C’est en tout cas l’un des sentiments qui ressortent du sondage mené par la Fédération Hospitalière de France. 6.000 personnes ont répondu à cette consultation dans l’hexagone mais aussi outre-mer. Le manque de moyens réservés à la santé inqiète en Guadeloupe 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play