Le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos dès la semaine prochaine

coronavirus
Masques
Le Premier ministre, Jean Castex a annoncé devant les sénateurs que le port du masque sera obligatoire dans tous les lieux clos, à partir de la semaine prochaine, sous peine d'amende. Nécessité impérieuse ou contrainte inutile ? Des éléments de réponse avec un médecin infectiologue.
La date du 1er août avait d'abord été évoquée. Mais le port du masque sera rendu obligatoire "dès la semaine prochaine" dans les lieux publics clos.

"J'ai entendu et compris que l’échéance du 1er aout apparaissait tardive", a déclaré Jean Castex lors de son discours de politique générale, ce jeudi 16 juillet, au Sénat.
Il faudra donc systématiquement se couvrir les voies respiratoires, notamment dans les commerces et les bureaux, dès la semaine prochaine, sous peine d’amende.

"Nous envisagions une entrée en vigueur de ces dispositions (d'ici le 1er août) parce qu'encore une fois, nous agissons dans une logique préventive, pas sous l'empire de l'urgence", avait d'abord expliqué le Premier ministre face aux sénateurs. 
 
Pour Bruno Jarrige, médecin au service infectiologie du CHU, interrogé lors du journal radio de 13h de Guadeloupe La 1ère, le port du masque dans les lieux clos, comme on l’a fait pendant le confinement, c’est une nécessité aujourd’hui.
Interview de Burno Jarride, infectiologue par Eric Lefevre ©Guadeloupe la 1ère

 

L'objectif : neutraliser le porteur méconnu du virus

Bruno Jarrige



Dans les transports en commun, où le masque est déjà obligatoire, les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live