guadeloupe
info locale

Le préfet a reçu hier les représentants de la FDSEA (la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) et des Jeunes Agriculteurs

agriculture
Le représentant de l’Etat s’est engagé à apporter aux deux syndicats des réponses dans les 48 heures, sur la question de l’indemnisation des cannes restées sur pied, après la campagne sucrière 2016. Il devrait intervenir auprès de l’Iguacanne. L’Interprofession planteurs-usiniers avait décidé, avec l’approbation de la DAAF, d’affecter (sur le reliquat de l’aide annuelle de l’Etat) 511 000 € pour les quelque 60 000 tonnes de cannes restées debout, soit environ 8 € la tonne. La FDSEA et les JA demandent 23 €, soit une enveloppe d’1,4 M€, en diminuant sur l’aide à l’entretien des rejetons, qui a été arrêtée.
Publicité