publicité

Le préfet règlera le budget primitif 2017 de la communauté d’agglomération du Nord Basse-Terre

La Chambre Régionale des Comptes vient de déclarer recevable la saisine du représentant de l’Etat en Guadeloupe. Une réunion pour mettre en place cette procédure doit être organisée dans les prochains jours. 

  • F. Aristide
  • Publié le , mis à jour le
La Chambre estime que la collectivité n’a pas suivi les recommandations et que son déficit est bien trop important : 7 millions d’euros au total de déficit sur le budget primitif 2017 du Nord Basse-Terre. Selon l’avis émis l’an dernier, il aurait dû être quasiment moitié moindre pour envisager le retour à l’équilibre préconisé d’ici 2019. Si le budget principal de la CANBT présente un excédant d’un peu plus d’1 million, à y regarder de plus près, c’est l’arbre qui cache la forêt.

En effet 4 budgets au total forment celui de la communauté d’agglomération; et l’un d’entre eux, celui du transport est lourdement déficitaire de près de 8 millions 500 mille euros. Et pour cause, selon l’institution, les dépenses mises en œuvre pour le transport scolaire et interurbain sont quasiment 5 fois plus importantes que les recettes générées.
Pour expliquer ce mauvais résultat, la Chambre évoque une gestion peu rigoureuse, mal suivie et des tarifs mal évalués. Des résultats qui l’ont amenée à vouloir confier le contrôle de ce budget au préfet, au dépend du président de la CANBT.
Sauf que Jocelyn sapotille estime que ses résultats doivent être revus à l’aune d’un versement important qu’il espère de la Région : 3 millions au titre de la taxe spéciale de consommation sur les carburants

VOIR AUSSI : 
LA CRC ET LE BUDGET DE LA CANBT

 

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play