Procès historique de l'indemnisation des propriétaires d'esclave lors de l'abolition en 1848

justice
C’est un procès historique qui se tiendra cet après-midi, devant le tribunal de grande instance de Pointe à Pître. La justice va examiner la question de l’anti-constitutionnalité des lois ayant permis d’indemniser les propriétaires d’esclaves, lors de l’abolition. Le 5 mai dernier, l’Etat français a ainsi été assigné par le COSE (Collectif de l’ouest Sainte-Rose et de ses environs), la fondation Frantz Fanon, l’UGTG et le LKP. Ils demandent la désignation d’experts pour évaluer le préjudice économique consécutif à ces textes, et également la condamnation de l’Etat français.