guadeloupe
info locale

Procès Waren Errin : le chauffeur reconnu coupable d'homicide involontaire

justice
Procès Errin (Hubert Errin sur photo)
Hubert Errin, le paère de Waren, accompagné de ses avocats ©Christine Dragin
12 mois de prison avec sursis et 6 mois de suspension de permis. Le tribunal correctionnel s’est montré intraitable avec l'homme qui est à l’origine de la mort du jeune cycliste Waren Errin. 
C'était le 28 juillet 2016,  Waren Errin, 22 ans s’apprétait à prendre le départ du 66ième tour cycliste de la Guadeloupe. Sur la route nationale 2, il a été fauché par un automobiliste. Le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre a rendu hier (mardi 23 janvier) son verdict. Le conducteur écope d'une peine plus lourde que celle requise par le procureur durant ce procès chargé d'émotion.
 

Un père meurtri

Une condamnation pour homicide involontaire qui laisse la partie civile et singulièrement le père de la victime sur sa faim.

Hubert Errin, père de Waren Errin

A la sortie de ce procès, Hubert Errin est un toujours autant meurtri dans sa chair… On lui a pris son fils, il y a deux ans et demi, et personne ne le lui rendra… Il y a, selon lui, trop de zones d’ombres encore dans cette affaire.

Hubert Errin

Une peine plus lourde pour le chauffeur 

Le tribunal a pourtant doublé la peine de prison demandée par le procureur…Un an avec sursis au lieu de 6 mois. Franck Férrié, l’automobiliste qui est à l’origine du décés de Waren Errin a été reconnu coupable d’homicide involontaire sur le jeune cycliste. Il écope également d’une suspension de permis de 6 mois.
La défense avait demandé une justice du courage et pas de l’émotion. Elle n’a pas été suivie.

Maître Daniel Démocrite, avocat de Franck Ferrié

Aujourd’hui, la famille Errin va tenter de poursuivre sa vie... Avec l’absence de cet enfant qui n’aura jamais accompli son rêve, celui de bien figurer sur le tour cycliste de Guadeloupe. On lui a ôté la vie à l’âge de 22 ans.
Grégory Errin
©F.


 
Publicité