Projet de loi du travail: en Guadeloupe, l'UGTG dit non!

social
Projet de réforme du droit du travail, l'UGTG dit Non.
Myriam El Khomri (veste blanche) en visite en Guadeloupe, accompagnée de Gabrielle Louis Carabin, maire du Moule, députée. ©Olivier Lancien.
Le premier ministre Manuel Valls a présenté la nouvelle mouture du projet de loi de réforme du travail. Ce matin, à Matignon, à Paris, le chef du gouvernement a rencontré les partenaires sociaux. Le gouvernement a procédé à des réajustements du texte. Pour Elie Domota de l'UGTG: c'est non.
Malgré les aménagements apportés au texte par le gouvernement de Manuel Valls et présentés ce matin à Paris, à l'hôtel Matignon, pour plusieurs organisations syndicales le texte doit être purement retiré. Dans l'hexagone, la CGT, FO et l'UNEF (syndicat étudiants) demandent le retrait pur et simple de ce texte porté par Myriam El Khomri, la ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle. En revanche, pour la CFDT, la CFTC et la FAGE (syndicat étudiants) ces propositions du gouvernement et du Président de la République, François Hollande, vont dasn le bon sens.
En Guadeloupe, les principaux syndicats sont opposés. C'est le cas de Elie Domota, le secrétaire général de l'UGTG, l'union générale des travailleurs de Guadeloupe. Le syndicaliste estime que ces modifications sont de la poudre aux yeux. ce texte de réforme du droit du travail est mauvais pour l'UGTG.

Réforme du droit du travail, l'UGTG dit non.



Les organisations syndicales guadeloupéennes opposés au projet entendent se concerter prochainement pour avoir une réponse adaptée. Elie Domota regrette l'absence d'union syndicale contre ce texte.