publicité

Quand le terroir guadeloupéen s'expose

Le 55ème Salon international de l'agriculture de Paris a ouvert ses portes hier. Cette année encore, ce sont prés de 650 000 visiteurs qui sont attendus tout au long de la semaine et les producteurs comptent bien profiter du stand mis à leur disposition par la Région Guadeloupe

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
650 000 visiteurs venus du monde entier pour apprécier ce qui se fait de mieux dans le monde agricole français. Une opportunité donc pour les producteurs de l'Outremer quant à la visibilité qu'il leur offre pour leur production.
Cette année encore, près d'une trentaine de producteurs guadeloupéens a fait le déplacement. Un effort particulièrement appuyé par la région Guadeloupe qui a loué près de 200 m2 pour permettre à nos exposants de présenter leur savoir-faire...
ARY CHALUS PDT REGION GUADELOUPE
Disponibles donc sur ce stand, les produits du terroir guadeloupéen, à l'état brut, pour les fruits et légumes ou comme produits transformés. Le Salon est en effet l'occasion de se faire connaître et de recevoir des commandes qu'on aurait pas eu autrement, afin de booster le chiffres d'affaire. Et les petites unités d'agro-transformation de la Guadeloupe ne s'y trompent pas, chaque année, elles sont nombreuses à tout mettre en oeuvre pour y être. C'est le cas de Karaib Confiserie, une entreprise de Sainte-Rose dont c'est la 2ème participation à l'événement.
PATES DE FRUITS DE GUADELOUPE

Autre produit qui se met en exergue, le jus de canne stabilisé ''Kanasao''. Il entend profiter du Salon pour renforcer son image dans la capitale. La responsable de l'entreprise multiplie les visites chez les détaillants pour conforter son marché.

LE JUS DE CANNE S ENVOLE


Et les agriculteurs guadeloupéens sont aussi déçus que leurs confrères des autres régions d'outremer de n'avoir pas été gratifiés de la visite du Président de la République, mais ils comptent bien donner à tous leurs visiteurs un goûts de "revenez-y" quand ils goûteront à tous les produits exposés sur leur stand. 

Particularités de l'agriculture guadeloupéenne : 

Principales occupations du foncier agricole :
La SAU des exploitations du territoire représente 30 415 hectares en 2016.
Constat alarmant de pertes de 1 000 ha de SAU par an entre 2000 et 2010.

Tissu agricole structurel :
• Taille moyenne des exploitations : 4,5 hectares (ha) dont une forte proportion 80 % de petites exploitations (taille inférieure à
5 ha).
• Surface en cannes: 13 893 ha soit 45,2 % en Cannes.
• Elevage (Surface toujours en herbe) : 9537 ha.
• Cheptel bovin : 8300 détenteurs pour 49 500 bovins.
• Cheptel caprin.
• 500 détenteurs pour 8 900 têtes.
• Cheptel Porcin : 32 producteurs pour 16 319 têtes.
• Surface en Banane et cultures fruitières : 3 110 ha soit 7,3 % en Bananes.
• Surface en Cultures légumières : 1806 ha soit 6 %.
• La Culture Bio en Guadeloupe couvre 0,6 % de la SAU avec principalement autour des spéculations suivantes : fruits, légumes, canne, vanille et volaille.
• 50 agriculteurs BIO répertoriés en Guadeloupe en décembre 2017.
• Moins de 10 installations de jeunes agriculteurs par année.

Part dans le PIB et l’emploi
En baisse à moins de 2,5% en 2010 contre 5,6% en 2000.

Les petites exploitations agricoles sont majoritaires en nombre : 80% des 7 000 exploitations (estimation en 2015) sont de petite taille (définition UE) représentant 45 % de la SAU.

Surface moyenne : 4,5 ha.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play