guadeloupe
info locale

La réouverture partielle du CHU est-elle prématurée ?

santé
Après Incendie CHU 4
L’UTS UGTG a décidé de déposer plainte pour mise en danger de la vie d’autrui après les révélations sur les réserves du préfet de région sur les dysfonctionnements supposés à la sécurité au CHU de la Guadeloupe. Patrice Richard, le directeur de l’ARS défend la reprise d’activités.
Le préfet de Guadeloupe a émis de fortes réserves sur la reprises d’activités au CHU de la Guadeloupe. Dans un courrier adressé au directeur du centre hospitalier de la Guadeloupe, le représentant de l’Etat soulignes de nombreux dysfonctionnements dans la sécurité.
©guadeloupe

L’Union des travailleurs de la santé affiliée à l’UGTG réagit et va déposer plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui »
©guadeloupe

Eric maire pour autant ne s'oppose pas de façon tranchée à la réouverture mais souligne qu'elle se fera sous l'entière responsabilité du directeur de l'hôpital. Une position qu'il faut expliquer en relisant le rapport de la commission sécurité et incendie

©guadeloupe

L’ARS, l’Agence Régionale de la Santé, défend sa position sur l’ouverture de plusieurs services au sein de ce CHU après le violent incendie du 28 novembre dernier.
L’agence précise que cette reprise d’activités s’est pour le moment concentrée sur la tour nord. La dernière commission a aussi délivré des agréments.

Une nouvelle commission de sécurité doit passer prochainement pour une nouvelle analyse. Une expertise prévue cet après-midi

Publicité