Richard Samuel démissionne du Syndicat Mixte de Gestion de l'Eau et de l'Assainissement de Guadeloupe

consommation
Richard samuel
Richard Samuel n’aura finalement tenu que 22 jours au poste de directeur général par intérim du syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement de Guadeloupe.

Celui qui fut ancien préfet, puis conseiller spécial auprès du président du conseil régional avait dirigé l’équipe de préfiguration du syndicat mixte jusqu’à sa création le 1er septembre dernier. L’homme pensait avoir rempli sa tâche, las, trois fois hélas, la démission le même jour de Jean Gabriel Quillin le contraignait à endosser le costume de directeur général par intérim.

Une fonction provisoire. Deux mois, tout au plus, le temps de trouver un vrai directeur général. Un professionnel de l’eau apte à diriger plus de 500 agents venus d’horizons divers et capable de restaurer la confiance des usagers.

Mais endosser le rôle de l’homme providentiel est certes louable, encore faut-il que cela se fasse dans le respect des règles de la fonction publique. Or Richard Samuel subissait depuis quelques jours  le feu croisé de la CFTC des Territoriaux et de l’Union des Experts Territoriaux. Deux syndicats qui soutenaient que sa nomination était entachée d’illégalité et ne répondait pas aux règles de la fonction publique.

Richard Samuel a été remplacé ce jeudi matin par Chantal Colard, une nomination provisoire, le temps de trouver ce fameux directeur général.

Réaction de Jean-Louis Francisque, Président du syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement en Guadeloupe
 

©Guadeloupe