guadeloupe
info locale

Saint-Martin : La sage-femme pourra adopter le nourrisson abandonné

société
Adoption
Epilogue heureux pour la mère adoptive d’Enzo*… Ce jeune nourrisson de Saint-Martin baladé depuis sa naissance au sein des services sociaux de la collectivité du Nord. La justice vient de trancher et exige que l’enfant lui soit rendu.
C’est donc un grand soulagement  pour la mère adoptive du petit Enzo*… Elle pourra récupérer le bébé. Ainsi en a décidé la justice qui a rendu son délibéré aujourd’hui.

La sage-femme, mère adoptive du bébé obtient à nouveau sa garde

Enzo, c’est ce nourrisson abandonné à Saint-Martin par sa mère qui l’a confié à sa sage femme. Une décision entérinée par la justice en février dernier, sauf que les autorités saint-martinoises refusaient de lui confier l’enfant au prétexte de son intérêt supérieur.
Les deux femmes, la mère biologique et la mère adoptive avaient attaqué la décision du juge. La demande de suspendre  l’exécution provisoire de cette décision favorable à la sage femme vient d’être rejetée par le tribunal. Elle obtient donc encore une fois la garde d’Enzo*.
Elle  devrait le récupérer dans les heures à venir, même si pour le moment, elle ne peut toujours pas serrer dans ses bras, le petit garçon…

De nouvelles difficultés pour récupérer le bébé

Selon la mère adoptive du bébé, malgré ses relances auprès des services sociaux de Saint-Martin, aucune date n'a été décidé pour qu'elle puiss récuperer l'enfant. "Nous avons appelé le service social qui nous a donné comme excuse que le mercredi après-midi, les agents ne travaillent pas. Je ne voulais pas forcément le récuperer aujourd'hui, cet après-midi. Je voulais laisser à la famille qui l'a actuellement un peu de temps" raconte t-elle au micro de Franck Aristide.
Elle essaie alors de prendre rendez-vous pour demain, jeudi. Elle aurait eu à nouveau une réponse hésitante. "Ils m'ont dit que ctait la mi-carême. Je rappelle que la mi-carême n'est chômée qu'en Guadeloupe et pas à Saint-Martin. Eux, n'ont eu aucun problème pour me le prendre un vendredi soir, même s'ils ne travaillaient pas le vendredi soir. J'ai demandé pour vendredi matin, pas de réponse. Encore aujourd'hui, je ne sais toujours pas quand je pourrai récupérer mon enfant" s'est-elle confiée. 

*Prénom changé pour respecter l'anonymat du nourisson