publicité

Les salariés de France-Antilles toujours dans l'incertitude

  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le
A 15 jours de l’annonce d’un repreneur de France-Antilles par le tribunal de commerce de Fort-de-France, l’inquiétude des salariés ne faiblit pas.

Deux offres sont sur la table du juge. L’une provient de Marc Lofer, elle comporte la suppression de 89 emplois.
L’autre, émane d’Aude Jacques Rutard, et prévoit elle, le maintien de 100% de l’effectif.
Pas de quoi lever les doutes de la CDMT et de l’UGTG qui ont tenu hier, conférence de presse commune. Les deux syndicats majoritaires chez le personnel administratif et l’imprimerie souhaitent le maintien de l’emploi.
 
La section SNJ de France-Antilles, le Syndicat national des journalistes, réaffirme aussi dans un communiqué son soutien ferme à la préservation de tous les emplois. 
La décision du tribunal sera connue le 6 juin prochain.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play