guadeloupe
info locale

Le salut de l'humanité vient de...la mangrove...

environnement
Taonaba
©Esprit Critique (BM)
La journée mondiale des zones humides c’est aujourd’hui. Des zones importantes pour l’équilibre écologique de notre archipel. Il faut les protéger.
Le Comité permanent de la Convention de Ramsar sur les zones humides a choisi "les zones humides pour un avenir urbain" durable comme thème pour la journée mondiale des zones humides en 2018.
Le 2 février, Journée mondiale des zones humides, est donc l'occasion de commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.
Chaque année depuis 1997, des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l'occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier.
La Mangrove

Une journée pour valoriser les zones humides de la Guadeloupe

Une journée donc qui concerne la Guadeloupe à plus d'un titre, même si le grand public n’a pas pleinement conscience de l’importance de ces étendues d’eau saumâtres qui abritent un écosystème essentiel.
L'Archipel guadeloupéen compte plus d’un milliers de ces zones humides de plus de 1 000 mètres carrés, à l’intérieur des terres, mais aussi sur le littoral avec les mangroves, ou des forets marécageuse en bord de rivières. C’est l’équilibre écologique qui est en jeu.

Gaëlle Vandersarren, la coordonnatrice du pôle relai Mangrove et Zones Humides tropical

 

Pour en savoir plus sur les mangroves de l'Outre mer et singulièrement de la Guadeloupe 


Publicité