Semaine Bleue : les services à la personne, une véritable niche d’emploi en Guadeloupe

solidarité
Activités en Ehpad
Activités en Ehpad ©R. Malety
A l’horizon 2030, il faudra environ 1 700 emplois supplémentaires pour la prise en charge des personnes âgées dépendantes maintenues à domicile ou placées en institution. En 2020 les salariés au service des personnes âgées étaient au nombre 5071. En 2030 il faudrait 6 695 ETP (Equivalent Temps Plein) pour la prise en charge des seniors dépendants en Guadeloupe.

Pour s'occuper des aînés, dans huit ans, il y aura une forte progression des besoins en service à la personne. L'augmentation du nombre de personnes âgées et la moindre disponibilité des aidants familiaux, devraient entraîné un recours accru à des services d'aide à domicile.
Ces derniers concerneraient principalement, les soins médicaux et les services à la personne.

Le développement des services à la personne est cependant freiné par leurs coûts et par le niveaux de solvabilité des familles lorsque l'assurance maladie ou les mutuelles ne les prennent pas en charge.
Il faut donc former et recruter pour faire face à l'enjeu de la dépendance. Certaines familles de métiers sont déjà en tension.

En outre, ces métiers souffrent d'une mauvaise image : peu valorisés, mal rémunérés, souvent à temps partiel, avec des conditions de travail difficile et un manque de reconnaissance.

Près de 40% des médecins et assimilés et 20% d'aides-soignants avaient plus de 55 ans en 2013. 
Le vieillissement de la population va donc nécessiter la mise en place de mesures pour améliorer l'attractivité des métiers qui y sont liés : 

mise en place de formations initiales ou continues, professionnalisation, élévation du niveau de qualifications liées au besoin de technicité

Bulletin de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE)

La vie en EHPAD
La vie en EHPAD ©R. Malety