Simone Schwarz-Bart, Suzanne Dracius et Roger Toumson relèvent le défi d'explorer la résilience et la reconstruction de nos sociétés

livres
Nuit des idées
les auteurs (de gauche à droite) Suzanne Dracius, Simone Schwarz-Bart et et Roger Toumson ©JCS
La 7e Nuit des idées, à la Villa Chanteclerc à Didier (Fort-de-France) ce jeudi 27 janvier 2022 s'annonce animée en discussions. L'éditeur Jean Benoit Desnel compte "célébrer la circulation des idées entre les pays et les cultures" avec Simone Schwarz-Bart, Suzanne Dracius et Roger Toumson

Trois auteurs de renom ont relevé le défi de cette 7e nuit des idées initiée par. l'Institut Français, Simone Schwarz-Bart, Suzanne Dracius et Roger Toumson vont explorer la résilience et la reconstruction de nos sociétés aux Antilles.

Les sujets de discussions ne manquent pas, et pendant deux heures, les savoirs, et partages sur les défis singuliers, les coopérations entre individus, les mobilisations des sociétés civiles, les interactions entre humains vont alimenter les débats.

Simone Schwarz-Bart, donnera le coup d'envoi à travers  les personnages de son roman "l'Ancêtre en Solitude", co-écrit avec son mari André. L'écrivaine guadeloupéenne, âgée aujourd’hui de 82 ans, nous raconte le réalisme du quotidien enchanté de trois héroïnes hautes en couleurs, débordantes d’imagination, puisant leur existence à travers "Solitude la mulâtresse"

Suzanne Dracius, deuxième intervenante, nous transportera dans "Lumina Sophie dite Surprise, sa pièce de théâtre, fabuleux drame mettant l’accent sur la dignité et la liberté. A travers cette figure féminine héroïque, Suzanne Dracius expose ses idées fortes. Les notions de survivance, de résistance et de résilience constituent un fondement intrinsèque chez cette auteure. La quête d’identité sera abordée à travers les personnages truculents de son roman « l’autre qui danse ».

Roger Toumson théoricien de la littérature et universitaire, interviendra en dernière position pour clôturer ce moment de partages avec des pistes de réflexion qu’offrent ses essais.  

L’utopie perdue des îles d’Amérique examine les grands thèmes philosophiques et littéraires liés aux mythes idéologiques créés par l'invention du nouveau monde,

Il mettra aussi en exergue notre culture multiple avec la négritude de Césaire, l'Antillanité de Glissant et la Créolité de Bernabé, de Chamoiseau et de Confiant.

Ce programme concocté par l'éditeur Jean Benoit Desnel démontre que la littérature demeure un moyen de diffusion des œuvres de l'esprit, une mise en miroir de thèmes permettant aux spectateurs de mieux appréhender la pertinence des idées. 

La manifestation débutera à 16 heures à la Villa Chanteclerc à Didier (Fort-de-France), et est entièrement publique, dans le respect des gestes barrières.