Covid-19 : la Guadeloupe s'apprête à sortir de l'état d'urgence sanitaire dès le 15 novembre

coronavirus
Point Covid - Alexandre Rochatte
©Guadeloupe La 1ère
La Guadeloupe sortira de la fin de l'état d'urgence le 15 novembre si la baisse se poursuit. Mais avant cela, quelques règles ont d'ores et déjà été assouplies : le couvre-feu passe à minuit et les plages pourront de nouveau être accessibles toute la journée dès ce vendredi 29 octobre.

Comme tous les mercredis, Alexandre Rochatte, préfet de la région Guadeloupe et le docteur Valérie Denux, directrice générale de l'Agence régionale de la santé de la Guadeloupe font le point hebdomadaire de la situation sanitaire, la campagne de vaccination ainsi que sur les mesures en cours. Ils ont fait face à la presse, dans la "Petite salle du Palais", à la préfecture de Basse-Terre.

A (re)voir l'intégralité du point presse du 27 octobre 2021

La situation sanitaire

La Guadeloupe est sur la bonne voie, puisque les indicateurs sont en baisse.

  • Il y a eu 150 nouveaux cas, contre 159 la semaine précédente
  • 6 personnes sont décédées dont la plus jeune était âgée de 53 ans;
  • Le taux d'incidence est de 39,8 pour 100.000 habitants en Guadeloupe mais on observe une réaugmentation à Marie-Galante avec 92,9 pour 100 000 habitants contre 65 la semaine d'avant, à Cap Excellence avec 43,9 et dans le Nord Grande-Terre  31 contre 26 la semaine dernière.
  • Le taux de positivité est de 1,4%
  • Le taux de reproduction est de 0,88
  • Il y a eu 10 nouvelles hospitalisations, en médecine Covid ;
  • 5 personnes sont en soins critiques.

L'ARS appelle à une grande vigilance car même si la tendance est à la baisse, le virus circule toujours. 45,37% des Guadeloupéens adultes ont reçu au moins une première dose de vaccin, contre la Covid-19. 37% ont un schéma vaccinal complet.

La vaccination des soignants guadeloupéens s'améliore également avec 73% de vaccinés.

Cette amélioration est une bonne chose car les soignants sont en première ligne car ce sont ceux qui nous protège et nous soignent.

Valérie Denux, directrice générale de l'ARS


Côté restrictions, pas de grands changements dans l'immédiat

Les mesures préfectorales de freinage de l'épidémie sont inchangées, pour le moment. Une autre phase de déconfinement entrera en vigueur à partir du 29 octobre prochain.

Deux changements prendront effet dès ce vendredi 29 octobre, quoiqu'il en soit.

  • D'abord, le couvre-feu passera de minuit à 5 heures.
  • A compter de ce vendredi aussi, l'accès aux plages sera de nouveau autorisé toute la journée, les bars et discothèques pourront rouvrir avec pass sanitaire.

Quant à l'état d'urgence sanitaire, il sera prolongé jusqu'au 15 novembre prochain. Jusqu'a cette date, nous sommes régis par des régles différentes à celle de la métropole. Ensuite, si la situation le permet, une troisième phase de déconfinement pourra être mise en place, avec des régles semblables à celles de la métropole.