guadeloupe
info locale

Le torchon brûle toujours entre les chauffeurs de taxis et l'administration

transports
Terminal de croisière de Pointe-à-Pître
Des touristes bloqués sur le Port de croisière, faute de taxis ©L. Gaydu
Mécontents de la restriction de l'accès au port des seuls taxis pointois et les VTC munis d'une commande préalable, les chauffeurs de taxis ont bloqué ce matin, les accès au port de crosière de Pointe-à-Pître. Au grand dam des touristes qui ont dû limiter leur visite de l'île
On croyait la hache de guerre enterrée entre les chauffeurs de taxis de la Guadeloupe et l'administration préfectorale. La décision de justice intervenue hier et qui a donné satisfaction à la profession contre l'organisation mise en place par le sous-préfet de Pointe-à-Pître, constitue en effet une victoire pour le syndicat. Le tribunal adminstratif de Basse-Terre a suspendu l’arrêté préfectoral réglementant l’accès au port de croisière pour récupérer les touristes.Les Taxis de Guadeloupe estimaient que l’organisation choisie par le sous préfet était favorables au VTC, se faisait à leurs dépends. 
Pour autant, avec cette décision, seuls les taxis pointois peuvent entrer dans l'enceinte du port pour prendre en charge des croisiéristes et seuls les VTC sur présentation d'une commande préalable peuvent accéder au port pour prendre encharge leurs clients.
C'est cette nouvelle limite à l'exercice de leur profession qui a poussé les chauffeurs de taxis à agir ce matin en bloquant les accès au port de Pointe-à-Pïtre.
©guadeloupe
Un mouvement qui aura particulièrement limité le déplacement des nombreux touristes descendus des paquebots présents sur le terminal de croisière–le MSC et le Meinschiff- beaucoup n'auront vu de la Guadeloupe que les abords du port ou les rues adjacentes de Pointe-àPitre, faute de moyen de transport pour aller plus loin.

 
Publicité