#Tour1ere : coup double pour Axel Zingle qui remporte l'étape et s'empare du maillot jaune

cyclisme
Axel Zingle, nouveau maillot jaune après étape 1
©Jean-Marie Firpion
Au terme d'une étape à rebondissements, le sociétaire du CC Etupes s'est imposé, lors de la première étape du Tour cycliste de Guadeloupe, reliant Pointe-à-Pitre à Saint-François. Axel Zingle réalise la belle opération du jour, car, il endosse également le maillot jaune, ce samedi 23 octobre.

Les coureurs le savent... On ne gagne pas le Tour de la Guadeloupe lors de la première étape, mais on peut le perdre, sur cette étape piégeuse. 

Un peloton nerveux dès les premiers kilomètres

Et dès les premiers coups de pédale, il faut s'accrocher. Le peloton roule vite, très vite... Mais déjà, certains ont des fourmis dans les jambes. Larry Lutin, 5e au classement général de la team KA PDL et le sociétaire de la JCA, Joaquim Bray Gregorio, qui prennent la poudre d'escampette. Le peloton veille au grain, les deux hommes sont vite repris. 
Et pendant les 20 premiers kilomètres, les attaques se succèdent... En vain... 
Finalement, le jeune Damien Urcel tente crânement sa chance à Petit-Canal. Le coureur de l'USCG possède jusqu'à 35 secondes d'avance sur le peloton, mais finit par lever le pied, ses efforts ne lui permettant pas de creuser l'écart. 

En sortant d'Anse-Bertrand, c'est Gwen Leclainche qui prend la tête de course. Le coureur de la formation CC Etupes fait cavalier seul et compte jusqu'à une minute et 35 secondes d'avance sur le peloton. 

Peloton qui décide de placer une bordure à la sortie de Campêche, à Anse-Bertrand. Le groupe explose. Plusieurs dizaines de coureurs sont lâchés. C'est désormais un groupe de 40 coureurs qui est en tête. 

Fendley Boyau, de l'USL et Filip Lohinsky de l'équipe slovaque prennent la poudre d'escampette. Les deux coureurs s'entendent bien et collaborent pour se retrouver à 55" du peloton. Ils sont bientôt rejoints par 2 autres cyclistes. Mais regroupement de courte durée. Ils sont repris. 

Une évasion à 8

3 coureurs tentent alors leur chance et prennent la tête de course aux Abymes : Polychronis Tzortzakis de l'équipe du Kuwait, Lukas Kubïs de Dukla, l'équipe slovaque et Alexandre Lachages de l'Excelsior.

A l'arrière, le maillot jaune se fait une petite frayeur. Il crève, mais revient vite dans le peloton, escorté par deux coéquipiers. 

5 autres arrivent à quitter le peloton. Avec l'arrivée de José Morales Alarcon de l'USR, Patrick Lauk de Pro Immo, Thomas Bonnet de la Vendée U, Julian Hellman, de l'équipe allemande Embrace the world et Axel Zinglé du CC Etupes, peu après Baimbridge, ils sont maintenant 8 en tête. 
Les coureurs vont imprimer un rythme d'enfer et faire le trou. Ils tiennent le peloton à 2'45 d'écart. 

C'est à ce moment que les choses bougent à l'arrière. Boris Carène, descendu au niveau de sa voiture technique pour avoir des informations sur la tête de course, se met à rouler. La team CCD prend les choses en main. Ils réduisent l'écart.

Mais les 8 de tête tiennent bon... A l'approche de l'arrivée, les 8 hommes s'observent. Alarcon lance les hostilités et c'est le sprint. 

Zingle, le nouvel homme fort du peloton

Axel Zingle, qui était l'homme à surveiller, 2e du classement général, s'impose de fort belle manière. Il remporte la première étape devant ses compagnons d'échappée Polychronis Tzortzakis et Lukas Kubïs et ravit le maillot jaune.

Alexandre Lachages de l'Excelsior prend la 5e place. 

Le peloton arrive avec 39" de retard. 

Les classements à l'issue de la 1ère étape