guadeloupe
info locale

Le Tribunal Administratif vient d'annuler le recrutement d'une assistante de direction à l'Office de l'Eau, par ailleurs conseillère départementale

justice
Le 6 avril 2018, Dominique Laban, directeur de l’Office de L’Eau, nomme une nouvelle assistante de direction. Une procédure somme toute banale mais qui a pourtant été annulée hier par le tribunal administratif, après le recours déposé par le syndicat CFTC.
Et pour cause, l’assistante de direction n’est autre que Manuelle Avril. L’élu du canton de Capesterre Belle-Eau est aussi vice-présidente du Conseil départemental. Elle fait partie de la commission permanente, qui entre autres attributions et pouvoirs, désigne le représentant du département au sein de l’Office de l’Eau. Le même Conseil départemental désignant également le directeur de cet organisme, en l’occurrence Domnique Laban.
Bref, un mélange des genres, un entre-soi, sanctionné par les juges administratifs qui rappellent au passage  que de tels faits relèvent de l’article 432-12 du code pénal, en clair cela s’appelle une prise illégale d’intérêt et c’est passible de 5 ans de prison et de 500 000 euros d’amende.    
Nous avons contacté le Conseil départemental et l’Office de l’Eau. En vain, aucune réaction à cette heure. En revanche, la CFTC indique qu’elle déposera plainte au pénal dans les prochains jours devant le Procureur de la République.

 
Publicité