Une pétition en ligne pour la sauvegarde de la façade de l'ancien cinéma La Renaissance

patrimoine
Cinema La Renaissance
Il faut sauver la Renaissance ! C'est le message de cette pétition en ligne qui espère pouvoir sauver la façade de l'ancien cinéma La Renaissance, à l'abandon, depuis plusieurs années. Avec cette pétition, les signataires espèrent attirer l'attention des acteurs de ce do
Une cessation d'activité, puis un immeuble laissé à l'abandon et enfin un incendie, en janvier 2020, ont mis à mal l'ancien cinéma La Renaissance, situé à quelques pas de la place de la Victoire, à Pointe-à-Pitre. Depuis quelques années, le bâtiment menace de s'effondrer. 
 

Au secours du patrimoine

C'est un monument historique qui se meurt... Symbole de Pointe-à-Pitre, ville d'art et d'Histoire, la Renaissance a perdu de sa superbe, au fil des années et du manque d'entretien. Un scandale pour près de 500 signataires d'une pétition en ligne, intitulée "Sauvegarde de la façade de la Renaissance" qui demandent aux autorités de protéger ce joyau architectural. 
Pour eux, cet ancien cinéma "participe de l'identité de la place de La Victoire". Et leur action, à l'initative de l'association Patrimoine pointois vise à "sauvegarder la mémoire des Pointois et des Guadeloupéens en commençant par cette bâtisse dessinée par un Guadeloupéen et représentant l'arrivée du cinéma en Guadeloupe". 
Tous expriment ainsi leur attachement au patrimoine de l'archipel. 
 

Un bâtiment chargé d'Histoire

Bâti sur d'anciennes écuries, le ciné-théâtre Renaissance est la première salle de projection de la Guadeloupe, avec ses 500 places. Ce site à la façade "art nouveau" vient remplacer la salle de spectacle construite au début du XIXème siècle détruite dans un incendie en 1882. 
Inauguré le 22 mars 1930, la Renaissance accueille des spectacles et des projections cinématographiques.
Ce n'est que dans les années 70 que l'établissement devient uniquement cinéma.
Durant les 70 années d'exploitation, les nombreux cinéphiles ont pu apprécier westerns, péplums et autres films d'auteurs. Fermé en 2001, la salle est depuis laissée à l'abandon.  
Pourtant le 9 janvier 2009, la façade, la toiture du bâtiment ainsi que les galeries métalliques sont inscrites au titre des monuments historiques de France.
Depuis quelques années, le bâtiment est inclus dans un projet culturel de renouvellement urbain de la ville de Pointe-à-Pitre. Rachetée par Cap Exemple, la Renaissance devrait être réhabilitée. En 2012, une délibération de la communauté d'agglomération vote le financement d'un projet de réhabilitation dépassant les 5 millions d'euros. 
 

Chronique d'un délabrement 

Cette pétition intervient alors que l'ancien cinéma est à l'abandon depuis plus d'une dizaine d'années. Pire, il a récemment été la proie d'un incendie. 
Le 25 janvier dernier, c'est peu après 16h qu'une alerte est donnée. Des flammes et des fumées épaisses s'échappaient alors de la structure de La Renaissance.
La Renaissance 1
Il aura fallu plusieurs heures à la trentaine de sapeurs-pompiers dépêchés sur place pour venir à bout de cet incendie. 
S'il n'y a pas eu de victimes, des dégâts importants ont été découverts. Pour exemple, les sièges du rez-de-chaussés ont été entièrement détruits par les flammes. 
La Renaissance 2
Le cinéma La Renaissance a fermé ses portes en 2002. Dix ans après, en mars 2012, il devient la propriété de la communauté d'agglomération Cap Excellence. En 2016, dans le cadre d'un programme de rénovation urbaine, la collectivité prend la décision de démolir le site, pour le reconstruire à l'identique. Une décision stoppée par la préfecture et la conservation des Monuments historiques qui demandent de conserver le bâtiment d'origine. 
Les semaines, les mois et les années passent... L'édifice s'abîme petit à petit. A tel point que des mesures sont nécessaires pour empêcher à la façade de s'écrouler, mais également pour éviter que des passants ou automobilistes ne soient blessés. Une déviation de la circulation est même mise en place. 
Les différentes études du site ont montré que la bâtisse pouvait être réhabilitée... Un ravalement toujours en attente...