publicité

L'usine de Grande Anse au cœur de la tourmente

L’usine sucriere de Grande Anse à Marie-Galante risque-elle le dépôt de bilan ? C’est la question que l’on peut se poser à l’issue de la seconde phase de la procédure d’alerte déclenchée par le commissaire aux comptes de l’unité sucrière et alors qu'elle est toujours au coeur d'un rude bras de fer. 

© M.M. Ponet
© M.M. Ponet
  • FJO avec E. Bagassien
  • Publié le
Le commissaire aux comptes de l’unité sucrière de l’usine de Grande Anse vient de déclencher une procédure d’alerte qui en est à sa deuxième phase avant un éventuel dépôt de Bilan.
La structure ne présente plus les garanties suffisantes pour assurer ses charges et les prochaines récoltes. Parallèlement dans ce dossier de la centrale thermique, c’est la mobilisation sur le terrain qui perdure : 2 grandes réunions publiques sont programmées ce soir ou  partisans et opposants du projet Albioma vont s’affronter 

ECOUTEZ : Eric Bagassien

Eric Bagassien usine Marie Galante

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play