publicité

Victorin Lurel veut abroger les décrets d'indemnisation des esclavagistes de 1848

Victorin Lurel, l'ancien président socialiste de la région Guadeloupe, député, secrétaire national chargé des outre-mer à la rue de Solferino, était l'invité de politique première lundi soir. L'homme politique, malgré la défaite aux régionales, en décembre dernier, se veut conquérant.

© Olivier Lancien
© Olivier Lancien
  • Olivier Lancien; Claude Danican
  • Publié le
La défaite aux élections régionales de décembre dernier n'est pas encore oubliée, mais pour Victorin Lurel ce n'est qu'un épisode. Il faut aller de l'avant, "travailler pour le pays" selon l'ancien président socialiste de la Région Guadeloupe. En ce mois de mai, mois des commémorations de l'abolition de l'esclavage en Guadeloupe, Martinique et Guyane, le député salue l'initiative du chef de l'Etat, François Hollande de créer une fondation pour la mémoire de l'esclavage. L'élu va plus loin et entend, dans ce domaine, intervenir directement sur la loi. Victorin Lurel va déposer des amendements dans un projet de loi porté par Patrick Kanner, le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports. Victorin Lurel veut abroger les décrets d'indemnistation des anciens colons de l'abolition de l'esclavage en 1848.


Victorin Lurel entend jouer un rôle de premier plan

Victorin Lurel va proposer deux amendements pour que la loi Taubira retrouve une portée coercitive, et pour abroger les décrets d'indemnisation des anciens esclavagistes à l'abolition de l'esclavage en 1848. Il répond à Claude Danican et Olivier Lancien.


Dans ce même registre l'ancien ministre des outre-mer souligne l'atractivité du Mémorial Acte de Pointe-à-Pitre. Le centre caribéen d'expression et de mémoire de la Traite et de l'Esclavage a beaucoup fait couler d'encre sur son coût (83 millions d'euros) et sur son exploitation. Plus de 110 000 visiteurs, un an après l'inauguration par le Président de la République, et 10 mois seulement après l'ouverture au grand public.

La Guadeloupe est à l'arrêt depuis 5 mois et demi  


La politique locale n'est jamais loin. Victorin Lurel a été interrogé sur la polémique qui l'oppose au nouveau président de région, Ary Chalus, à propos de la situation budgétaire de la collectivité régionale. Pour Ary Chalus, cette situation est "contrainte", pour l'ancien président de région, au contraire, il a laissé des caisses de la collectivité pleines. Le budget primitif de la Région Guadeloupe a été adopté en avril dernier avec près de 481 millions d'euros. Une vive passe d'arme à animée la séance plénière. L'ancien président défendant son bilan budgétaire, l'actuel président qui dénonce une situation financière difficile pour la collectivité qu'il dirige. Les deux camps se sont opposés à coups de bilans chiffrés au sein de l'hémicycle à Basse-Terre. Victorin Lurel déplore une Guadeloupe à l'arrêt depuis sa défaite. 

Victorin Lurel entend jouer un rôle de premier plan

L'ancien président de région, Victorin Lurel, affirme que l'économie de la Guadeloupe est à l'arrêt depuis plus de 5 mois. Il répond à Claude Danican.


Victorin Lurel, ancien président de région, ancien ministre, député et secrétaire national chargé des outremer au PS invité de Politique Première. © Olivier Lancien
© Olivier Lancien Victorin Lurel, ancien président de région, ancien ministre, député et secrétaire national chargé des outremer au PS invité de Politique Première.


L'élu socialiste est désormais dans l'opposition au conseil régional, il est d'ailleurs leader de cette opposition. Ce bras de fer a marqué son retour médiatique à l'époque au niveau local. Sur le plan national, Victorin Lurel marque son territoire. Il est l'auteur d'un rapport sur l'égalité réelle entre l'hexagone et les régions ultramarines. Une commande du président de la République, François Hollande, en mai 2015. Ce rapport doit faire l'objet d'un projet de loi futur. Mais le député est aussi redevenu secrétaire national en charge des outre-mer à la rue de Solferino, le siège du Parti Socialiste. Une position de premier plan au sein de la majorité présidentielle. Victorin Lurel ne le cache pas, il a été désigné à ce poste en remplacement d'Ericka Bareigts (rentrée au gouvernement) en prévision de la présidentielle de 2017. François Hollande (candidat pas encore déclaré), entend s'appuyer sur les outre-mer dans sa (re)conquête du Palais de l'Elysée. Le député guadeloupéen a déjà occupé le poste avant 2012 et l'accession de François Hollande à la présidence. François Hollande a fait carton plein dans les urnes ultramarines. Il entend rejouer le coup, avec l'un de ses lieutenenants, Victorin Lurel. 

Je suis candidat


Au plan local, le député de la 4ème circonscription s'est déclaré, ce lundi soir, candidat à la candidature de son parti pour les prochaines législatives, toujours dans la 4ème circonscription.


Victorin Lurel entend jouer un rôle de premier plan

L'ancien président de région, député de la 4ème circonscription de la Guadeloupe, s'est déclaré candidat à la candidature de son parti pour les législatives dans la 4ème circonscription.


Victorin Lurel joue sur les deux tableaux, le local et le national. Les spécialistes affirment qu'il reste un des piliers de la politique en Guadeloupe. Malgré sa défaite aux régionales, l'élu habissois est plus influent que jamais, il a l'oreille du président de la République, et ses entrées à Matigon et dans les principaux ministères à Paris.

Politique Première c'est tous les lundis sur Guadeloupe 1ere la Radio.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play