guadeloupe
info locale

Victorin Lurel donne une suite parlementaire aux attentes des associations

politique
Le député Victorin Lurel propose de sanctionner d'un an d'emprisonnement et de 45.000 € d'amende l'apologie ou la négation de la traite et de l'esclavage, comme le sont déjà les propos révisionnistes.
Il propose également de supprimer la loi de 1849, qui indemnisait les colons français pour la perte de leurs esclaves, après l'abolition de l'esclavage.
Ces amendements au projet de loi « Egalité et  citoyenneté », ont le soutien du groupe socialiste. Ces textes seront examinés en commission à l'Assemblée nationale la semaine prochaine, entre le 14 et le 16 juin