publicité

Visite du Premier ministre : Les attentes des politiques

Edouard Philippe est attendu en fin de journée en Guadeloupe. Le premier ministre a entamé une tournée aux Antilles avant de se rendre à Saint-Martin lundi pour le retour des enfants à l’école. Chez nous, il est attendu notamment sur le dossier de l’eau.

© ludovic MARIN / AFP
© ludovic MARIN / AFP
  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le
Edouard Philippe est actuellement en Martinique. Premier arrêt de son voyage officiel aux Antilles. Il doit arriver ce soir en Guadeloupe. Une visite très attendue par les élus locaux. 

Les enjeux de la visite d'Edouard Philippe

En cette période post-cyclonique pour la Guadeloupe, il sera difficile pour le Premier ministre, de rester exclusivement sur les domaines régaliens de l'Etat. Edouard Philippe sera interpellé par les élus, sur des compétences, certes décentralisées, comme l'eau, l'agriculture et la pêche. Ces élus comptent aujourd'hui sur un geste fort de l'Etat pour une relance. D'ailleurs, les parlementaires l'ont déjà fait savoir au gouvernement, lors des questions orales et écrites. Et il est sûr que les présidents des collectivités le fassent également, ce week-end. 
Reste à savoir jusqu'où ira le gouvernement. Le Premier ministre se placera sans doute, dans le droit fil des déclarations d'Emmanuel Macron, en Guyane. A savoir que l'Etat providentiel est terminé, place à l'Etat partenaire avec une relation de contractualisation. Les collectivités désirant s'assumer au mieux pourraient faire l'objet d'une modification de la Constitution. 

Le souhait d'Ary Chalus : Plus de libertés pour les collectivités locales 

Et dans un communiqué, le président du Conseil régional fait connaître ses attentes au 1er ministre.
Ary Chalus estime que les réformes institutionnelles doivent être revues et donner plus de libertés aux collectivités locales. Le président de la Région Guadeloupe affirme que l’Etat ne doit plus diluer le lien avec les citoyens de nos territoires et nier l’existence d’espaces d’enracinement.
L’exécutif revient également sur la gestion de l’ouragan Irma. Il estime que les collectivités locales ont été écartées malgré une expertise "précieuse et indispensable".
La Guadeloupe doit être un moteur de la stratégie nationale pour l’économie de la mer et la croissance bleue. Ary Chalus veut un "changement de paradigme" à l’égard de la Guadeloupe.

Dossier brûlant pour Edouard Philippe : l'eau

Et la relance de l’économie passe aussi par l’eau du robinet. Depuis des années notre archipel est confronté à des coupures d’eau aux robinets. Une situation difficilement acceptable pour les Guadeloupéens.
A l’occasion d‘une question du sénateur Dominique Théophile, le ministre de la transition écologique a indiqué qu’il y aurait des réunions de travail avec des conseillers, voire le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique, Sébastien Lecornu.
Une bonne nouvelle pour Laurent Bernier, le président du Siaeag, le syndicat intercommunal d’adduction en eau et d’assainissement de la Guadeloupe. "Je suis très content de savoir que les hauts dignitaires s'intéresseront de plus près à cette problématique de l'eau, qui est un scandale. Cela nécessite du travail, de la concertation et l'accompagnement de l'Etat. Il n'est pas question pour le moment de demander à l'Etat de faire à la place des élus, mais il doit assurer ce service public, s'intéresser aux différentes problématiques qui datent depuis trop longtemps, maintenant" a t-il affirmé. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play