publicité

Círio 2014 : 3 millions de pélerins et nous

Le Círio de Notre Dame de Nazareth a lieu à Belém chaque deuxième dimanche d'Octobre. Cette immense procession qui a réuni cette année, 3 millions de fidèles est associée à une fête de Noël avant l'heure, celle des paraenses. Voici les images de la plus populaire fête religieuse du Brésil.

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
"Depuis des années, je voulais me rendre au Cirio. C'est une démarche spirituelle que j'ai enfin réalisée au mois d'octobre dernier. Je suis heureux de pouvoir partager toute la ferveur que j'ai ressenti grâce aux images que j'ai pu faire!".

Le reportage de Frédéric Larzabal
Cirio 2014 Belém

Le Círio célèbre Nossha Senhora de Nazaré. A l'origine c'est une fête  du Portugal  qui honore la Vierge Marie. Au Brésil, les processions ont commencé au 17ème siècle à Belém. Elles partent de la Catédral da Sé pour rejoindre l'endroit précis Igaparè où a été découverte la statuette de la Senhora de Nazaré.

La légende raconte...

La dévotion à la Vierge Marie a été introduite  au Para par les jésuites. Le point de départ est attribué à la légende qui suit :
...Autour de 1700, un descendant métis d’Indiens du Brésil et de Portugais avait trouvé, près d’un ruisseau, dans ce qui n’était alors pas encore le Belém urbanisé, une statuette de la Senhora de Nazaré, haute de 28 centimètres. Il la prit, la nettoya et lui fit un autel chez lui. Quelle ne fut pas sa surprise quand la statuette disparut et retourna au lieu où il l’avait trouvée, à Igaparè (qui signifie « petit ruisseau »). Cet épisode fut perçu comme un miracle. Et la dévotion débuta. Les gens commencèrent à rendre hommage à la statuette de la Vierge.
Le gouverneur de la capitainerie héréditaire, Francisco da Silva Coutinho, fut aussi troublé par ce fait extraordinaire et fit déplacer la statuette dans le Palacio da Cidade. Mais celle-ci disparut de nouveau, pour réapparaître là où elle avait été d’abord trouvée. On édifia alors une somptueuse basilique, et la ville de Belém fut placée sous sa protection. Restaurée au Portugal en 1774, la statue semble protéger tout ce qu’elle touche : le navire la transportant sauvera, des années plus tard, les centaines de naufragés d’une liaison entre Belém et Lisbonne. (source : Le Monde des Religions.fr)

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play