EDF Guyane, les grévistes condamnés par le tribunal de grande instance de Cayenne

grève
EDF en grêve
©Guyane1ère
Le conflit à EDF Guyane prend des tournures judiciaires avec l'assignation des grévistes et du syndicat UTG devant le tribunal de Cayenne. Ils ont été condamnés pour le blocage des sites de l'entreprise. Le juge a demandé la liquidation de toutes les astreintes prononcées depuis le 6 octobre 2015.

Le syndicat UTG éclairage et huit de ses grévistes assignés en justice ont été condamnés sur décision du juge du tribunal de grande instance de Cayenne à la liquidation des astreintes réclamées par la société EDF Guyane. Des astreintes réparties sur les périodes du 6 au 12 octobre, du 13 au 19 octobre et aussi du 20 au 23 octobre 2015. Pas moins de 20 000 euros d'astreinte seraient requis, une somme importante pour les avocats du syndicat qui envisagent d'autres recours. Le syndicat UTG a décidé de faire appel de cette décision de justice. Pour le paiement des dommages et intérêts, frais d'avocats et entraves, soit résistance abusive et préjudice distinct, EDF a été débouté. Le syndicat UTG éclairage parle d'injustice, mais la mobilisation ce maintien.
Davy Rimane, secrétaire général UTG/CGT éclairage déclare : « on a un sentiment d'injustice qui prédomine, malgré tout nous allons faire appel. Nous restons mobilisés, cette décision de justice n'a entaché en rien notre détermination puisque je le rappelle, nous nous battons pour l'emploi sur le territoire et  pour son avenir énergétique ».
Au niveau des négociations aucune reprise pour l'instant, les discussions syndicats et direction sont interrompues depuis le jeudi 22 octobre 2015.

Le reportage d’Yvette bacoul et Seefiann Deie