guyane
info locale

Antino Pansa, jeune artiste en devenir

portraits
Antino Pansa, pratiquant le "Slack Wire"
Antino Pansa, pratiquant le "Slack Wire" ©Facebook Antino Pansa
Étudiant depuis l’année dernière dans une prestigieuse école de cirque canadienne, le jeune Antino Pansa poursuit sa formation pour le plus grand bonheur de l’association Latitude Cirque qui l'a poussé à faire ses premiers pas dans le milieu.
De le Guyane au Canada, le jeune Antino Pansa poursuit ses rêves d'artiste de cirque professionnel. Étudiant dans l'une des plus grandes écoles du monde basée à Montréal, Antino se révèle grâce à son ancien voisin, Yann Laforge, qui est aussi son ancien professeur. Il avoue également s'être inspiré de son père qui avait pratiqué le "slack wire" avant lui :

J'ai commencé le cirque parce que Yann (Laforge) était mon voisin, et c'est devenu mon professeur de cirque avec qui j'ai débuté. J'étais ami avec son fils et un jour ils m'ont invité chez eux. Du coup, j'ai pu participer à un stage et j'ai vu un artiste italien faire de la corde molle (slack wire) et mon père en faisait avant. Donc j'ai reconnu la discipline et j'avais envie de m'y essayer.

 
Antino Pansa dominant son élément
Antino Pansa dominant son élément ©Facebook

Une fois lancé dans le grand bain, Antino Pansa, qui est le second d'une fratrie de quatre garçons, achève sa première année de formation en Amérique du Nord et se réjouit de la qualité des enseignements qu'il reçoit à l'école nationale de cirque de Montréal :

Dans cette école, ce qui m'a marqué c'est la technique qu'on nous enseigne, mon évolution, les contacts aussi qu'ils ont. C'est l'une des plus grande écoles au monde du coup ça nous aide beaucoup à ce niveau.


Antino Pansa, un pur produit de Latitude Cirque


Antino Pansa est un pur produit de l'association saint-laurentaise Latitude Cirque qui propose à ses adhérents un programme axé "loisir", mais aussi un programme beaucoup plus poussé appelé "l'atelier des étoiles". Ce programme intensif, dont a bénéficié Antino Pansa, permet aux jeunes qui s'y frottent de consolider leurs bases artistiques et de progresser très rapidement dans les multiples domaines que propose le cirque. Yann Laforge explique en quoi ce projet consiste :

Notre projet "l'atelier des étoiles" est plus destiné à des jeunes qui ont envie de s'investir, à qui on demande pas mal de présence et de motivation. Dans ce projet, les jeunes pratiquent pendant dix à douze heures par semaine en plus de l'école.

 
Les jeune de l'association Latitude Cirque
Les jeune de l'association Latitude Cirque ©Facebook Latitude Cirque

Antino Pansa est le premier élève de l'association Latitude Cirque à partir à l'étranger pour poursuivre sa formation, mais d'autres comme Josinaldo Tavares ont également emboîté le pas et ont poursuivi leur rêve hors des limites du département.