Après le décès de son bébé, un couple porte plainte contre l'hôpital de Cayenne

société
Hôpital de Cayenne
©CL
Une plainte a été déposée ce matin par un couple au commissariat de police contre l’hôpital de Cayenne. Il reproche à l’établissement une mauvaise prise en charge de son enfant de quatre mois décédé dans des circonstances qu’il n’arrive toujours pas à comprendre.
Le 18 août dernier, Abigaëlle aurait dû fêter ses cinq mois, mais la fillette est décédée à l’hôpital de Cayenne le 7 août. Les parents sont atterrés et ne comprennent pas cette brutale disparition. Visiblement leur fille souffrait d’une malformation cardiaque mais cela n’explique pas selon eux ce décès.


Un décès subit quelques jours avant une opération prévue dans l'hexagone

L’enfant était hospitalisée depuis le 17 juillet dernier et devait partir ce lundi 24 août pour subir une opération en France. Edmond et Sandy, les parents, estiment qu’il y a eu une faute de l’hôpital. Le jour en question, le 7 août dernier, une infirmière pratiquait, disent-ils, une injection sur l’enfant, elle a été prise de spasmes et décédera quelques instants plus tard dans les bras de sa mère.
Les explications fournies par le corps médical n’ont pas réussi à atténuer la douleur des parents. Sans doute un problème de compréhension entre une famille d’origine haïtienne, ne parlant pas très bien le français et des professionnels de la santé.
 

Un parcours du combattant pour déposer plainte

Ce matin, ils ont réussi à porter plainte contre l’hôpital  au commissariat de Cayenne. N’ayant pas d’avocat pour le moment, on suppose qu’ils ont invoqué une négligence de l’établissement. A notre micro d’ailleurs le père souligne un manque de professionnalisme du personnel soignant selon lui. La plainte a été enregistrée mais cela  été un parcours du combattant. Le 10 août, ils ont effectué la même démarche mais leur requête n’a pas été prise en compte affirment-ils. Ils se sont alors dirigés vers la gendarmerie de Rémire-Montjoly qui les a renvoyés vers l’hôtel de police. Edmond et Sandy sont ressortis soulagés ce matin du commissariat. Ils entreprennent désormais les démarches pour enterrer leur enfant. Depuis le 7 août, elle est à la morgue de l’hôpital. Nous avons  contacté le centre hospitalier pour savoir s’il souhaitait communiquer sur cette douloureuse affaire. Il nous a été répondu que : l’hôpital ne communique pas sur le dossier médical d’un patient.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live