guyane
info locale

Arrêts-maladies : la prime de la discorde

santé
Arrêt de travail
©Guyane1ère
La caisse de sécurité sociale s'est lancée dans une traque aux arrêts maladie abusifs. Pour mettre fin à ces excès, elle distribue aux médecins des bonus et des malus. Ils sont donc payés en fonction de la supposée "pertinence" des arrêts maladies. Une mesure qui provoque la colère des syndicats.

Bonus ou malus ? Telle est la question. Une question qui fâche la grande majorité des médecins en Guyane. Il s'agirait d'accorder une prime ou non en fonction des prescriptions et des arrêts-maladies. C'est en quelque sorte un barème verser dans le cadre de la rémunération sur objectif de la santé publique. Une proposition de l'assurance-maladie actuellement en négociation avec les médecins pour le renouvellement de leur convention-cadre. Elle régira pendant 5 ans leur rémunération et l'accès aux soins selon les orientations fixées par le gouvernement.
En Guyane les syndicats lancent un cri d'alarme. Il n'est pas question d'accepter une telle proposition. La durée d'un arrêt-maladie reste une notion très subjective. Stanley Caroll, le président de la confédération des syndicats médicaux en Guyane explique : «le principe de vouloir faire un système de bonus malus pour les arrêts-maladies a déjà dans l'esprit des confrères un aspect vexatoire. Encore une fois les médecins sont montrés du doigt et ils seraient responsables du déficit des caisses. Tout ceci est faux, ultra faux ».

Le reportage de Marie Claude Thébia et Abel Parnasse

 


Publicité